• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Castelsarrasin renforce son tourisme fluvial

Le nouveau port va permettre d'accueillir une soixantaine de bateaux. / © Mairie de Castelsarrasin
Le nouveau port va permettre d'accueillir une soixantaine de bateaux. / © Mairie de Castelsarrasin

Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne, vient d'inaugurer un nouveau port, baptisé Jacques-Yves Cousteau. Un nouvel espace destiné à booster le tourisme fluvial...

Par Laurent Dubois

Fin des travaux et mise à flot d’un port de plaisance modernisé et agrandi à Castelsarrasin. Depuis janvier 2016, bétonnières et engins de chantier s’activaient. C’est terminé et même « inauguré ».
L’inauguration du nouveau port « Jacques-Yves Cousteau » s’est déroulée ce 22 juillet. Les amateurs de navigation au fil du canal latéral de la Garonne vont trouver dans la ville natale de Pierre Perret plus de place pour faire escale, un espace qui peut accueillir une péniche touristique et des emplacements longue durée.

Dans un de ses refrains, le plus célèbre des Castelsarrasinois chante : « c’est au mois d’août que l’on met les bouts ». Visiblement les plaisanciers ne suivent pas tous l’invitation de Pierre Perret. Ils n’ont pas attendu le mois d’août et la saison estivale pour profiter du port canal de Castelsarrasin.

Selon les chiffres de la mairie, 15 000 nuitées ont été enregistrées l’an dernier sur le port. Les six premiers mois de l’année, le tourisme fluvial a augmenté de 12% sur la commune.

L’inauguration de la nouvelle version du port « Jacques-Yves Cousteau » doit permettre de renforcer cette tendance. La rénovation a couté 375.000 euros HT. L’Etat (25% du financement), la Région (13%) le département (24% du financement), la commune de Castelsarrasin (tiers restant) ont financé l’opération.

Un financement qui a permis d’augmenter le nombre d’anneaux d’amarrage. Ce sont désormais 67 « unités » qui peuvent « jeter l’ancre » à Castelsarrasin. Une autre zone est créée et dédiée aux emplacements longue durée.

Un port, ce n’est pas simplement un lieu de passage. On peut aussi y rester et même y résider. Les promeneurs qui déambulent le long du canal à Castelsarrasin ou sur les berges du canal du Midi à Toulouse et Castelnaudary connaissent bien le profil de ces  "maisons flottantes" : chaises longues et table sur le pont, parabole accrochée au bastingage.

Le nouveau port « Jacques-Yves Cousteau » offre également de nouvelles bornes pour l’alimentation en eau potable et électricité. Mais, surtout, le port de plaisance s’inscrit dans un ensemble. Un ensemble touristique avec une « Maison du Canal » accueillant un des leaders européens du tourisme fluvial. Mais aussi un Centre Technique Fluvial avec rampe de sortie et de mise à l’eau de bateaux, une zone pour la réparation, l’entretien et l’hivernage des bateaux.

Au total, entre le port, la « Maison du Canal » et le « Centre Technique Fluvial » représentent plus de 2 millions d’investissements.

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus