Feuilleton : le musée Ingres comme vous ne l'avez jamais vu

© CC-BY-SA / Didier Descouens
© CC-BY-SA / Didier Descouens

Le Palais épiscopal de Montauban et son musée Ingres cache bien des surprises. En plus des oeuvres qui y sont exposées, un étonnant travail est fait pour animer, révéler, conserver et transmettre le patrimoine du musée Ingres. Découverte en 4 épisodes.

Par Véronique Haudebourg

  • Des ponts avec le monde contemporain

Le musée Ingres de Montauban reçoit en novembre l'artiste contemporain Vincent Corpet. Ce parisien, ravi de l'accueil qui lui est fait, revisite en direct et sous les yeux des visiteurs les oeuvres du musée. Une étonnante rencontre entre public et artiste, et entre un artiste et des oeuvres.
Musée Ingres : intervention d 'artistes contemporains
  • Le talent (parfois) caché des employés du musée

Ils travaillent ensemble parfois depuis plusieurs années et se redécouvrent le temps d'un atelier d'écriture. la vingtaine de salariés du musée Ingres partagent leurs émotions et leur vécu dans le palais épiscopal lors d'un atelier d'écriture. Un travail qui sera même publié.
DMCloud:126335
Musée Ingres : les personnels prennent la plume

  • Des oeuvres chouchoutées, soignées et parfois... mises en quarantaine.

Dans le Palais épiscopal ne sont exposées qu'une petite partie des oeuvres du musée Ingres. Le reste des collection doit être soigneusement conservé et entretenu et est également prêté à d'autres établissements. Non sans précaution.

Musée Ingres : un blockhaus pour les réserves
  • Le récolement, c'est quoi donc ?

Les musées de France sont tenus de procédé tous les 10 ans au récolement de leurs collection. C'est à dire à leur inventaire pour savoir où sont els oeuvres et dans quel état. Un travail long, minutieux mais nécessaire voire même indispensable.

DMCloud:126339
Musée Ingres : le récolement

 

Sur le même sujet

Les + Lus