• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La chute de Jean-Michel Baylet : Christian Astruc élu président du département du Tarn-et-Garonne

Christian Astruc, le tombeur de Jean-Michel Baylet / © Pascale Lagorce / France 3
Christian Astruc, le tombeur de Jean-Michel Baylet / © Pascale Lagorce / France 3

La candidate PRG présentée par Jean-Michel Baylet a été mise en minorité ce jeudi au conseil départemental du Tarn-et-Garonne. C'est l'indépendant Christian Astruc qui a été élu président avec les voix de la droite. C'est la fin de la dynastie Baylet dans le département. 

Par Fabrice Valery

Six mois après sa défaite aux élections sénatoriales, Jean-Michel Baylet a perdu ce jeudi matin la présidence du conseil général du Tarn-et-Garonne. Le président du PRG n'a pas été lui-même candidat. Il a lancé la candidature de la conseillère départementale PRG Marie-Claude Nègre (canton de Verdun-sur-Garonne) mais, celle-ci a été battue par l'indépendant Christian Astruc, soutenu par la droite emmenée par Brigitte Barèges, maire (UMP) de Montauban. 

Christian Astruc a obtenu 18 voix et Marie-Claude Nègre 12 voix, alors que la gauche dispose de 14 élus. Quant à Brigitte Barèges, elle a été élue 4ème vice-présidente. 

Jean-Michel Baylet avait pourtant été réélu dès le premier tour des élections départementales le 22 mars dernier sur le canton de Valence d'Agen. Mais au soir du second tour, la droite et la gauche revendiquaient la victoire, Brigitte Barèges indiquant qu'un "vent nouveau" soufflait désormais sur le département. 

A LIRE AUSSI SUR LE BLOG "MEDIAS D'ICI" : comment la liberté d'informer s'est (presque) arrêtée aux portes du Tarn-et-Garonne

Durant la semaine, les tractations d'un côté et de l'autre ont porté sur les deux élus "indépendants" du canton de Garonne-Lomagne-Brulhois, dont Christian Astruc, qui avaient battu des candidats du PRG. Lors du scrutin à bulletins secrets ce jeudi matin, le candidat "indépendant" a donc devancé la candidate de Jean-Michel Baylet, qui avait renoncé à se présenter lui-même pour tenter de contrecarrer le plan "anti-Baylet" mis en place par la droite. 

Nous allons agir autrement (...) Ma majorité n'est ni rose ni bleue"
Christian Astruc


Christian Astruc, maire de Dunes, est lui-même un ancien proche du président du PRG, mais affirme qu'il n'a "jamais eu de carte dans un parti politique". Il a été élu comme candidat officiel "de la droite, du centre et des indépendants" mais indique que la nouvelle majorité ne sera "ni rose, ni bleue". Il a indiqué tout de suite après son élection qu'il souhaitait "agir autrement"

EN VIDEO / le reportage de Pascale Lagorce et Thierry Villéger
Election de Christian Astruc

C'est une victoire de l'UMP qui a pourtant perdu les élections"
Jean-Michel Baylet

Président du PRG et de La Dépêche du Midi, Jean-Michel Baylet était président du conseil général du Tarn-et-Garonne depuis 1985 où il avait succédé à sa mère Evelyne Baylet. 
Il a indiqué que pour lui cette défaite était "la victoire de l'UMP qui a pourtant perdu les élections". ​Il dit ne pas s'être présenté lui-même pour éviter que la droite serve sa "tête au bout d'une pique".
Selon lui, Jean-Michel Baylet a reçu un coup de fil de François Hollande après l'élection de Christian Astruc qui lui aurait dit être "écoeuré par les circonstances".

EN VIDEO / la fin du règne de Jean-Michel Baylet, par Bruno Frédiani et Marc Raturat
Fin du règne de Baylet

 

Sur le même sujet

Battle Of The Year : Interview du Bboy Dany

Les + Lus