Pollution. 2200 litres d'hydrocarbures déversés dans la Garonne par EDF : "un problème récurrent" pour des associations qui déposent plainte

Des associations antinucléaires et de protection de la nature portent plainte contre EDF et le directeur de la centrale nucléaire de Golfech le 9 avril 2024. Elles dénoncent une quantité importante d’hydrocarbure rejetée dans la Garonne en décembre dernier.

Cette fois-ci, ce n'est pas la chaleur de l'eau rejetée dans la Garonne à laquelle s'attaque les associations anti-nucléaire et environnementale en déposant plainte contre EDF le 9 avril 2024. En décembre 2023, la gendarmerie informe la centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne) de la présence de tâches d’huile sur la Garonne à trois kilomètres en aval du site.

La pollution serait due au dysfonctionnement du déshuileur de la centrale, un mécanisme permettant de séparer les hydrocarbures des eaux fluviales. Selon l’Agence de sûreté nucléaire (ASN), une quantité de 2 200 litres d’hydrocarbure a alors été rejetée dans la Garonne.

Une dizaine d’associations antinucléaires et de protection de l’environnement ont donc décidé de saisir la justice contre le directeur de la centrale de Golfech et son exploitant EDF : Réseau "Sortir du nucléaire", France Nature Environnement 82, Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, Sortir du nucléaire 82, Stop Golfech, l’association française des malades de la thyroïde, le Réseau Citoyen de Surveillance de la Radioactivité Golfech – Le Blayais.

Une pollution moins connue mais "récurrente"

« Quand on parle des centrales nucléaires, on évoque souvent la pollution radioactive, mais on parle moins des pollutions chimiques et aux hydrocarbures qui sont pourtant un problème récurrent que les exploitants nucléaires ont du mal à endiguer », souligne Lisa Pagani du Réseau Sortir du nucléaire.

Une inspection de l’ASN réalisée en janvier 2024 a mis en lumière un manque de réactivité d’EDF à la suite de l’incident.

Les hydrocarbures peuvent causer des effets nuisibles sur la faune et la flore ou la santé humaine : mortalité piscicole, dommages portés à l’habitat, résidus dans la végétation …  

Réseau Sortir du nucléaire

Ce n’est pas la première fois que le Réseau porte plainte contre la centrale de Golfech. En 2022, suite à une plainte, la cour d’appel de Bordeaux a reconnu les fautes commises par EDF lors d’un rejet radioactif gazeux datant de 2016 et l’a condamnée à réparer le préjudice subi.