Deux réacteurs de plus à la centrale nucléaire de Golfech ? Les élus votent pour à l'unanimité

Deux réacteurs supplémentaires à la centrale nucléaire de Golfech... C'est le voeux qu'ont formé les élus de la communauté de communes des Deux-Rives, réunis ce lundi en adoptant à l'unanimité une motion de soutien au projet de construction de deux réacteurs EPR de 3e génération à Golfech.

La centrale nucléaire de Golfech pourrait accueillir deux nouveaux réacteurs, des EPR dans les prochaines années. C'est en tous cas le voeu des élus de la communauté de communes des Deux-Rives. Ils ont voté ce lundi à l'unanimité une motion de soutien au projet de construction de deux réacteurs EPR de 3e génération.

Emanuelle Macron a annoncé la construction de six nouveaux réacteurs de 3e génération. Trois sites sont d'ores et déjà retenus : Penly (Seine-Maritime), Gravelines (Nord) et le Bugey (Ain) pour accueillir chacun deux réacteurs nouvelle génération.

Trois EPR opérationnels dans le monde

Le principe de fonctionnement de l’EPR est le même que celui des autres centrales nucléaires, qui sont des Reps, des réacteurs à eau sous pression. L'EPR s'appuie lui aussi sur la fission nucléaire en chaîne. Il utilise la chaleur produite par la fission des atomes d'uranium pour transformer l'eau en vapeur et mettre en mouvement une turbine qui permet de produire de l'électricité.

Mais ce réacteur de 3e génération atteint une puissance de près de 1 660 MW. Il a donc un rendement supérieur. Il dispose également de systèmes de sûreté renforcés et d'une épaisse enveloppe de confinement en béton. Si l’EPR tel qu’il existe aujourd’hui est la dernière génération de réacteurs nucléaires, une nouvelle version, l’EPR 2, est en cours de développement.

Le plus connu, l'EPR de Flamanville, a défrayé la chronique car sa mise en service prévue en 2012, devrait au final intervenir mi-2024 d'après EDF avec un coût multiplié par 4. En 2007, le chantier devait durer cinq ans, pour un coût de 3,3 milliards d’euros. Il devrait finalement durer au moins dix-sept ans en raison de diverses difficultés (soudures défectueuses, dalles de béton à renforcer, durcissement de normes après la catastrophe nucléaire de Fukushima, etc.). Sa facture est estimée à 19,1 milliards.

Depuis avril 2023, trois EPR sont opérationnels : deux à la centrale nucléaire de Taishan en Chine entrés en service commercial en 2018 et 2019 et un troisième à la centrale nucléaire d'Olkiluoto en Finlande mis en service en avril 2023.

Relance de la filière

L'implantation de nouveaux EPR en France entre dans le cadre du plan de relance de la filière nucléaire voulu par le président de la République, dont l'objectif est de renforcer l'indépendance énergétique de la France et la transition écologique avec une électricité bas carbone. 

A Golfech, le site a été aménagé pour accueillir quatre réacteurs même si deux seulement ont été construits. EDF, avec le soutien de la commune de Golfech et de la communauté de communes des Deux Rives a acquis une centaine d'hectares autour de l'actuelle centrale, susceptible d'accueillir les deux nouveaux réacteurs. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Monde (@lemondefr)

La centrale de Golfech est la seule qui soit implantée en Occitanie. Sur ce projet d'accueil de deux EPR de nouvelle génération, elle serait en concurrence avec la centrale du Blayais en Gironde.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité