Chute d'un arbre dans la cour d'école de Bessens : le parquet de Montauban classe l'affaire

© P.Corrieu/France 3 Occitanie
© P.Corrieu/France 3 Occitanie

Le procureur de la République de Montauban vient d'annoncer le classement sans suite de l'affaire ouverte après la chute d'un marronnier dans la cour de l'école de Bessens. Trois écoliers avaient été blessés.

Par Nathalie Fournis

Le parquet a classé sans suite cette affaire dont l'enquête avait été confiée à la gendarmerie le 18 avril dernier.
  
Au moment de la récréation de l'après-midi, les enfants jouent dans la cour de l'école Jules Ferry de Bessens quand un marronnier centenaire s'écroule sur 3 d'entre eux.
L'accident a fait 3 blessés et un petit garçon a dû être amputé de la jambe gauche.
 


Le jour même, le parquet de Montauban avait ouvert une enquête préliminaire pour faits de blessures involontaires.
Des prélèvements sur l'arbre avaient été effectués et un expert judiciaire en sylviculture avait examiné l'état du marronnier.

 

Aucun indice perceptible


Dans un communiqué de presse paru ce mercredi, le parquet fait part des conclusions de l'expert forestier :

La chute de l'arbre est due à une très lourde déformation de la souche de celui-ci en chignon racinaire, déformation qui date de la culture de l'arbre en pépinière il y a un siècle.
L'anomalie racinaire, qui était cachée dans le sol et masquée par les tissus sains de la souche, était invisible. Aucun indice extérieur n'était perceptible dans la mesure où l'arbre, emblème de l'école, connaissait un développement normal.

La chute de l'arbre a en outre été favorisée par les conditions climatiques du moment.


L'enquête menée par la gendarmerie "n'a pas permis de mettre en évidence une quelconque imprudence ou manquement à une réglementation, au demeurant inexistante en la matière, ayant pu concourir à la survenance des blessures constatées".

 Selon le procureur de la République, s'agissant d'un événement imprévisible, les faits ne sont pas qualifiables pénalement et n'engagent pas la responsabilité de la commune de Bessens.                                                                                                                                                                                                                           

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus