Deux bijoutiers de Montauban écroués dans le cadre d'un vaste recel de bijoux volés dans le Sud-Ouest

Photo d'illustration / © Max PPP
Photo d'illustration / © Max PPP

Deux bijoutiers de Montauban, soupçonnés d'être au coeur d'un vaste trafic de bijoux volés lors de nombreux cambriolages en Occitanie et Nouvelle Aquitaine, ont été mis en examen et écroués vendredi. Une dizaine d'autres suspects russes, belges et français ont été interpellés.

Par VA.

Plus de 330 000 euros de bijoux volés lors de nombreux cambriolages commis en Occitanie et Nouvelle Aquitaine seraient passés par leurs officines.

Deux bijoutiers de Montauban, spécialisés dans l'achat d'or, ayant pignon sur rue au centre-ville, ainsi qu'un bijoutier belge, ont été interpellés et écroués cette fin de semaine.

Ils seraient tous trois à la tête d'une filière de recel de bijoux entre Montauban et la Belgique.

Une dizaine d'autre interpellations a également eu lieu. Il s'agirait de ressortissants russes, slovaques, roumains et albanais soupçonnés d'avoir effectué plus de 33 voyages entre Montauban et la Belgique depuis avril 2018, pour écouler le butin des cambriolages.

Au mois de mai dernier, 5 ressortissants albanais soupçonnés d'avoir commis 80 cambriolages dans la région et de fournir les bijoutiers de Montauban avaient déjà été interpellés.

C'est dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un juge d'instruction de Pau pour "vol et recels commis en bande organisée, blanchiment aggravé et non justification de ressources" que ce vaste coup de filet a eu lieu.

Cette opération de police judiciaire a mobilisé en début de semaine 110 gendarmes, notamment ceux de la section de recherches de Toulouse et de l'office central de lutte contre la délinquance itinérante.

Lors des perquisitions menées en Nouvelle Aquitaine et en Occitanie, les enquêteurs ont mis la main sur plus de 300 bijoux, un lingot d'argent, des pièces d'or ainsi que 14360 euros en argent liquide et 26 665 eruros sur des comptes bancaires.

Sur le même sujet

Les + Lus