Disparition d'une adolescente de 16 ans, un appel à témoins lancé après cinq jours sans nouvelles

Océane, 16 ans, a disparu depuis le 17 mai 2024. Cinq jours plus tard, la gendarmerie du Tarn-et-Garonne lance un appel à témoins pour tenter de localiser l'adolescente qui n'a pas été vue, ni dans son lycée, ni chez elle.

L'appel à témoins a été publié sur les réseaux sociaux par la gendarmerie du Tarn-et-Garonne, ce mercredi 22 mai 2024, soit cinq jours après la disparition d'une mineure de 16 ans. "La gendarmerie de Valence recherche des témoins qui pourraient apporter des éléments permettant la localisation d'Océane, disparue depuis le vendredi 17 mai", peut-on lire dans cette publication.

Partie pour le lycée, elle disparaît

Selon les gendarmes, Océane a quitté son domicile à Lamagistère, vendredi 17 mai, pour rejoindre son lycée à Valence d'Agen. Sauf qu'elle n'y est jamais arrivée et n'est pas rentrée chez elle non plus.

De quoi inquiéter la famille et les gendarmes qui ont donc décidé, au bout de cinq jours sans signe de vie de la jeune fille, de lancer cet appel à témoins pour tenter de la localiser.

"Elle était vêtue d'une robe noire à carreaux et rayures jaunes et rouges", précise la gendarmerie du Tarn-et-Garonne. De type caucasien, l'adolescente mesure entre 1m50 et 1m60. Mince, elle a les cheveux longs de couleur châtain. 

Si vous avez des informations permettant d'aider les enquêteurs, vous pouvez contacter la gendarmerie de Valence d'Agen, dans le Tarn-et-Garonne, au 05.63.29.60.50.

Un appel à l'aide tardif ?

Sous la publication des gendarmes, certains s'étonnent que cet appel à témoins ne soit lancé qu'au bout de cinq jours. Comment l'expliquer ? Selon le site officiel de l'administration française, voici ce qu'il est conseillé de faire en cas de disparition d'un mineur. 

"Si votre enfant a disparu et que vous n'arrivez pas à le contacter, vous devez tout d'abord le rechercher auprès de ses amis, voisins et membres de la famille. Vous devez également le rechercher dans les lieux qu'il a l'habitude de fréquenter, contacter son établissement scolaire. En cas de fugue, il est recommandé de vérifier si l'enfant est parti avec des affaires personnelles (pièce d'identité, argent, vêtements, sacs, téléphone portable...)."

Mais sachez que la disparition inquiétante d'un mineur n'est pas précisément définie. Mais des indices peuvent permettre de la juger ainsi : un départ sans effets personnels, un caractère de vulnérabilité, un courrier suicidaire ou de menaces.

"Il y a certains préadolescents qui fuguent très régulièrement et qui sont retrouvés très vite. Dans ces cas-là, la fugue sera jugée inquiétante si elle dure vraiment", indiquait au journal Le Parisien, le patron de l'Office central pour la répression des violences aux personnes en 2019.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité