• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La mairie de Montauban change les serrures de la Maison du peuple et met les syndicats à la rue

Ce matin à 9h30, les syndicalistes n'avaient toujours pas accès aux locaux de la Maison du peuple, malgré la décision de justice. / © France 3 Occitanie
Ce matin à 9h30, les syndicalistes n'avaient toujours pas accès aux locaux de la Maison du peuple, malgré la décision de justice. / © France 3 Occitanie

La mairie de Montauban a procédé sans préavis au changement des serrures de la Maison du peuple de Montauban après son occupation par des demandeurs d'asile. Les trois syndicats qui occupent traditionnellement le lieu ne peuvent plus accéder au bâtiment et dénoncent la méthode.

Par VA.

Les usagers de maison du peuple de Montauban sont sidérés par la méthode : dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, les serrures du bâtiment ont été changées par la mairie (LR) sans préavis. 

Les trois organisations syndicales - la CGT, Force ouvrière et l'UNSA - qui sont installées de longue date dans la Maison du peuple se sont brusquement retrouvés à la rue.

Ce lundi, une dizaine de policiers municipaux en faction montaient la garde devant des militants choqués par la méthode. 

Les syndicats ont fait constater la situation par huissier.

La municipalité invoque pour sa part des raisons de vétusté du bâtiment où des migrants s'étaient réfugiés . Elle envisage une autre utilisation pour la Maison du peuple après sa rénovation. 

L'édifice public avait été construit après la grande inondation de Montauban de 1930, grâce à un don de la ville de Paris. Les syndicats y étaient jusqu'alors grâcieusement hébergés. 

Devant l'impossibilité d'accéder à leurs ordinateurs, dossiers et effets personnels, les syndicats ont annoncé leur intention de déposer plainte pour vol.

Voir le reportage d'Emmanuel Wat et de Manon Bazerque :

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus