Maltraitances : une enquête a été ouverte pour des gestes brusques dans deux micro-crèches de Montauban

Le procureur de la République de Montauban a diligenté une enquête pour des maltraitances sur deux sites de micro-crèche, après signalement du Conseil départemental du Tarn-et-Garonne. Les allégations de gestes brusques et non-respect des cycles de sommeil concerneraient deux salariés.

Le Parquet de Montauban a été saisi et le procureur de la République, Laurent Czernik, a diligenté une enquête pour des faits de maltraitance au sein de deux micro-crèches du centre-ville de Montauban.

"Un signalement nous est parvenu du Conseil départemental ce mercredi 15 septembre 2021 dans la soirée. C'est une société qui a trois sites de micro-crèche à Montauban et cela concerne deux de leurs sites", témoigne le procureur de la République. À la lecture du rapport, Laurent Czernik confirme des gestes de maltraitance sans violence physique.

Ce n'est pas de la violence physique, ce sont des gestes brusques, des gestes inadaptés dans la façon de nourrir les enfants et sans bien respecter les cycles de sommeil.

Laurent Czernik, procureur de la République de Montauban

À priori, ce sont des allégations en interne de personnes présentes au moment des faits qui se seraient déroulés pendant l'été. "Cela concerne deux salariés qui interviennent sur les deux sites", confirme le procureur.

Le Parquet de Montauban a confié l'enquête au commissariat de Montauban. Charge aux enquêteurs d'obtenir des renseignements auprès du Conseil départemental et réclamer le listing des enfants.

Ce sont des enfants très jeunes, ils ne sont pas en âge d'aller à l'école et donc ils ne parlent pas.

Laurent Czernik, procureur de la République de Montauban

En novembre 2020, une enquête a été ouverte pour des faits similaires avec des allégations identiques dans une micro-crèche de Montauban.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société enquêtes violence faits divers