Sécheresse : restrictions d'eau dans le Tarn-et-Garonne, le Lot, la Haute-Garonne et le Tarn

Un temps sec, des températures élevées annoncées pour la semaine à venir et des cours d'eau qui s'amenuisent... Deux arrêtés de restriction de l'usage de l'eau entrent en vigueur ce samedi 18 juillet 2020 dans le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne. D'autres existaient déjà dans le Lot et le Tarn.

Des cultures maraîchères arrosées automatiquement.
Des cultures maraîchères arrosées automatiquement. © Bruno Levesque / IP3 PRESS/MAXPPP
Les petits cours d'eau du Tarn-et-Garonne sont victimes du temps sec qui se prolonge depuis trois semaines dans le département, particulièrement sur le bassin du Quercy Blanc et du Tescou. Et l'augmentation des températures annoncée pour la semaine prochaine ne devrait pas arranger leur débit. On attend 30 à 35 degrés, sans aucune pluie à l'horizon. Des restrictions d'eau avaient déjà été décidées le 8 juillet dans le département, y compris pour les particuliers. Un nouvel arrêté préfectoral limite davantage les usages agricoles à compter de ce samedi 18 juillet 2020.

Extension des bassins concernés par les limitations de prélèvement d’eau

A compter de 8h00 ce samedi, l'interdiction totale (Niveau 3) des prélèvements d'eau est décidée sur les cours d'eau, leurs affluents et les nappes d'accompagnement, suivants :
Une interdiction de niveau 2, soit l'interdition des prélèvements d'eau de 3,5 jours par semaine, est décidée sur les cours d'eau, leurs affluents et les nappes d'accompagnement, suivants :Enfin, pour le niveau 1, les prélèvements d'eau sont interdits 2 jours par semaine sur les cours d'eau, leurs affluents et les nappes d'accompagnement suivants :Sur cette carte, éditée par la Préfecture du Tarn-et-Garonne, vous pouvez voir le détail des zones concernées grâce à leur numéro. L'arrêté est également visible sur le site de la préfecture.
Sur cette carte éditée par la préfecture, du Tarn-et-Garonne, le détail des zones d'alerte et des restrictions en irrigation agricole.
Sur cette carte éditée par la préfecture, du Tarn-et-Garonne, le détail des zones d'alerte et des restrictions en irrigation agricole. © Préfecture du Tarn-et-Garonne

Qu'est-ce qui est interdit ?

Dès lors qu'une commune se situe même partiellement dans une des zones concernées, les restrictions s'appliquent aussi aux collectivités et aux particuliers. Les communes sont informées chaque semaine des restrictions prises. Trois niveaux de restriction existent suivant les usages, allant de la limitation de plages horaires à l’interdiction totale.
Le point sur ce qui est interdit dans ces zones :Enfin, pour les particuliers, les hôtels et les résidences privées, la remise à niveau quotidienne d'une piscine est totalement interdite en niveau 2 et 3.
Au 17 juillet 2020, près de 190 communes du département sont d’ores et déjà en restriction comme le montre la carte suivante, éditée par la préfecture :
La carte des communes concernées par des restrictions d'eau pour les particuliers, en Tarn-et-Garonne, au 17 juillet 2020.
La carte des communes concernées par des restrictions d'eau pour les particuliers, en Tarn-et-Garonne, au 17 juillet 2020. © Préfecture du Tarn-et-Garonne

Des restrictions dans le Lot depuis le 11 juillet

Dans le département du Lot, plusieurs cours d'eau ont été placés en vigilance depuis une semaine : le Lendou, le Vers, la Rauze, la Sagne, le Tolerme et la Borrèze.
Des mesures de restriction de l'usage de l'eau ont aussi été prises dans le département. Depuis le 11 juillet, les prélèvements sont limités sur de nombreux cours d'eau, aussi bien pour les agriculteurs que pour les particuliers qui doivent eux aussi limiter l'arrosage de leur jardin et s'interdire de remplir leur piscine ou laver leur voiture dans les bassins concernés par cet arrêté préfectoral :

Premières restrictions en Haute-Garonne

L'automne 2019 et l'hiver 2020 ont été légèrement excédentaires en terme de cumul de précipitations sur les bassins de la Garonne et de l’Ariège. Ils ont été suivis d'un printemps où la pluviométrie a été proche de la normale et de deux mois suffisamment arrosés, mai et juin, pour maintenir des débits proches de la moyenne annuelle en juin.  Mais la hausse notable des températures et l'absence de précipitations marquées en juillet ont accéléré la baisse des débits des cours d'eau en Haute-Garonne. 

Le préfet a donc décidé de restreindre les prélèvements par un arrêté qui entre en vigueur le 18 juillet à 8h00. Ils sont limités de 50% sur les petits cours d'eau non réalimentés suivants : Aïse, Courbet, Cédat, Grasse, Jade, Marès, Mouillonne, ruisseau de Bonnefont, ruisseau de la Galage, ruisseau de Pégo, ruisseau de Rieu-Tort, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle.
Une trentaine d'agriculteurs irrigants sont concernés par cet arrêté qui entre en vigueur le 18 juillet à 8h00.

Une interdiction totale de prélèvements sur le Tescou non réalimenté est également prise, "en cohérence avec le département du Tarn" souligne la préfecture dans un communiqué. 

Des restrictions depuis juin dans le département du Tarn

Dans le Tarn, plusieurs arrêtés préfectoraux ont en effet été pris depuis quelques jours pour restreindre l'usage de l'eau sur plusieurs cours d'eau. Dans ce département, l'Agros et l'Assou sont en situation de crise. Le Tescou, le Bagas et l'En Guibaud en alerte renforcée.

Pour en savoir plus sur les zones concernées par la sécheresse ou les arrêtés de restriction en vigueur dans chaque département, vous pouvez consulter ici la carte interactive de Propluvia
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo agriculture économie environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter