Tarn-et-Garonne : un conducteur de camion tué par les gendarmes alors qu'il tentait d'échapper à un contrôle sur l'A20

Une tragédie a eu lieu ce vendredi 7 août vers 17h : le chauffeur d'un poids-lourd a refusé de se soumettre à un contrôle de gendarmerie effectué au péage de Bressols, près de Montauban. Il a été tué lors de son interpellation. 

Le camion a pris feu après avoir forcé le barrage des gendarmes, près du péage de Bressols.
Le camion a pris feu après avoir forcé le barrage des gendarmes, près du péage de Bressols. © D.Gerard/FTV
Un contrôle de routine qui tourne mal : ce vendredi vers 17h, les gendarmes tentent d'effectuer un contrôle sur l'A20 direction Montauban suite à l'infraction d'un chauffeur d'un camion de transport de colis de la Poste.

"Il est arrêté par la brigade de gendarmerie. Un premier contrôle a lieu avec un test salivaire pour vérifier une imprédation aux produits stupéfiants. Test positif."

Emmanuel Ferrand - substitut de procureur de Montauban

 Course-poursuite sur l'A20

Ce dernier trouve alors une occasion de s'enfuir : il est immédiatement pris en chasse. Les forces de l'ordre tente de l'arrêter au niveau du péage de Bressols et installent des herses pour stopper le véhicule. Ils effectuent une première sommation, mais le conducteur de 34 ans fonce vers le barrage. 

Son poids-lourd heurte un véhicule de gendarmerie avec un officier à l'intérieur. Un autre ouvre alors le feu plusieurs fois et blesse mortellement le fuyard. Puis le camion s'embrase. Les agents des forces de l'ordre arrivent à sortir l'homme de son véhicule. Impossible pour l'instant de déterminer les causes de cet incendie. 

Enquête ouverte 

Le parquet de Montauban a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de sa mort. Selon des sources de la gendarmerie, ce serait un intérimaire originaire du Lot-et-Garonne. 

La circulation sur l'autoroute A20 dans le sens Toulouse-Montauban a été fortement perturbée, et de gros bouchons se sont formés au niveau du péage de Bressols. 
 
© Vinci Autoroutes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence faits divers circulation économie transports