Tarn-et-Garonne : un réacteur de la centrale nucléaire de Golfech à l'arrêt

Vendredi 31 juillet dans l'après-midi, la centrale nucléaire de Golfech a mis à l'arrêt l'un de ses deux réacteurs afin d'éviter à la Garonne de dépasser la température de 28°.

Centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne.
Centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne. © AFP
C'était annoncé. EDF l'a fait. Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Golfech a été mis à l'arrêt vendredi 31 juillet dans l'après-midi.

Cette mesure imposée par l’arrêté du 18 septembre 2006 vise à ce que la température de la Garonne ne dépasse pas les 28°. Comme l'explique EDF dans un communiqué :

La centrale nucléaire EDF de Golfech prélève de l’eau dans la Garonne pour assurer le refroidissement de ses unités de production et pour alimenter les différents circuits nécessaires à son fonctionnement. Cette eau est ensuite restituée au fleuve à une température plus élevée (+ 0,2°C en moyenne), qui dépend du niveau de puissance des installations. En fonction de la température de la Garonne en amont du site, la centrale peut être amenée à moduler la puissance de ses unités de production, voire à les mettre à l’arrêt temporairement comme c’est le cas aujourd'hui pour l’unité de production n°2. Cela est réalisé afin de limiter l’échauffement de l’eau prélevée puis rejetée dans la Garonne et respecter les autorisations de rejets thermiques accordées à la centrale

EDF

Ces adaptations sont donc réalisées dans le but de préserver la faune et la flore des milieux aquatiques. L'an dernier, pour les mêmes raisons, ce sont les deux réacteurs du centere nucléaire qui avaient été stoppées.

 

Selon EDF, ces adaptations réduisent la quantité de MWh produits mais n’ont aucun impact sur la continuité d’approvisionnement en électricité. L’unité de production n°1 reste quant à elle en fonctionnement et connectée au réseau électrique national, jusqu'à nouvel ordre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement canicule météo société santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter