" Y’a pas de mots, c’était le soleil quoi " : l'émotion de tout un village qui pleure son couple de boulangers, mort en vacances à Madère

Les corps de Laurent et Véronique Blond, deux boulangers du Tarn-et-Garonne, ont été retrouvés sur l'île de Madère. Les circonstances de leur mort sont encore un mystère. À Beaumont-de-Lomagne, la commune où le couple tenait son commerce, l'heure est désormais au recueillement.

À l'entrée de leur boulangerie, un parterre de fleurs, c'est l'hommage des habitants de Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne) rendu à Véronique et Laurent Blond.

Ils étaient très souriants, toujours un mot pour rire même si des fois, elle n’était pas bien. Très convivial. Des gens avec qui on pouvait parler. Ils parlaient à tout le monde. C’est l’émotion.

Jacquie et Christian, habitants du village

Ce couple de boulangers de 56 et 58 ans avait disparu sur l'île de Madère. Leurs corps ont été découverts par un randonneur jeudi et vendredi dernier. Ils étaient très appréciés dans le village. Un village dans lequel l'émotion est palpable.

On espérait, on espérait mais bon, il y avait quelque chose qui faisait que ça durait, ça durait. On n’en voyait pas le bout.

Manuel, habitant du village

Installés, il y a sept ans, en plein cœur de Beaumont-de-Lomagne, Véronique et Laurent se sont rapidement distingués par la qualité de leur pain. Gérant du café voisin, Lu Vang travaillait avec eux depuis le début.

Je prenais du pain, des chocolatines et des croissants. C’était un plaisir à chaque fois d’y aller. Ils me demandaient à chaque fois comment j’allais. Vous savez, on est dans un village, c’est comme si c’était la famille pratiquement.

Lu Vang, gérant du café voisin

FTV

De son côté, la mairie souhaite faire un geste pour la famille. 

La mairie est prête à apporter une aide pour rapatrier les corps que ce soit financier ou autre, je sais pas comment cela va se passer. J'attends d’avoir contact avec les filles pour voir ce qu’elles souhaitent, mais je crois que ce serait bien d’avoir un recueillement de la population par rapport à ce drame qui nous touche.

Jean-Luc Deprince, maire de Beaumont-de-Lomagne (PRG)

FTV

Et Manuel de conclure, la gorge serrée : " Y’a pas de mots, c’était le soleil quoi". Une population en deuil qui n'est pas près d'oublier son couple de boulangers.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité