120 militaires recherchent activement Amandine Estrabaud disparue depuis plus de 15 jours à Roquecourbe

© Nicolas Bonduelle / France 3 Midi-Pyrénées
© Nicolas Bonduelle / France 3 Midi-Pyrénées

Un important dispositif de recherches est déployé aujourd'hui autour de la maison d'Amandine Estrabaud, à Roquecourbe, dans le Tarn. La mère de cette jeune femme de 30 ans a signalé une disparition inquiétante le 18 juin dernier. Depuis, elle est introuvable. 

Par Pascale Conte

La famille d'Amandine participe aux recherches. Son père, son oncle, son frère et une cousine se sont rendus sur place ce matin pour accompagner les parachutistes. 120 militaires du 8ème RPIMA de Castres (8ème régiment de parachutistes d'infanterie de marine) battent la campagne aujourd'hui sur un périmètre de recherche située entre la maison d'Amandine Estrabaud, sur la commune de Roquecourbe, dans le Tarn et des zones boisées. La jeune femme trentenaire avait mis sa villa en vente sur internet quelques jours avant sa disparition. Sa mère, sans nouvelle, a signalé sa disparition inquiétante le 18 juin, il y a plus de deux semaines. 

Les hommes en treillis effectuent des recherches afin de retrouver le moindre indice sur deux zones distinctes :
  • le secteur de Cambon, au bord de la rivière l'Agout, au Nord de la maison d'Amandine, sur la berge d'en face.
  • autour du Mas d'Enfau, à 3 kms environ de Roquecourbe.
Ce sont deux zones boisées et accidentées où les recherches sont particulièrement difficiles. Certains témoins évoquent un fourgon blanc garé à proximité de la maison de la jeune femme peu de temps avant sa disparition. Les militaires s'attachent à retrouver d'éventuelles traces de pneus ou tout indice matériel.

 / © Google Maps
/ © Google Maps


Le parquet de Castres a ouvert une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration", a déclaré le procureur Manuella Garnier. Pour le moment, l'enquête piétine. Au moins trois pistes sont évoquées : une mauvaise rencontre via internet puisque sa maison venait d'être mise en ligne sur un des sites de petites annonces en ligne les plus visités par les internautes, ou une disparition volontaire, ou un enlèvement...

Militaires et gendarmes tarnais fouillent deux zones boisées et accidentées afin de retrouver d'éventuelles traces dans l'enquête sur Amandine Estrabaud. / © Samuel Chassaigne / France 3 Midi-Pyrénées
Militaires et gendarmes tarnais fouillent deux zones boisées et accidentées afin de retrouver d'éventuelles traces dans l'enquête sur Amandine Estrabaud. / © Samuel Chassaigne / France 3 Midi-Pyrénées


Des équipes cynophiles, des plongeurs, un hélicoptère et plusieurs dizaines d'enquêteurs ont prospecté tout autour de la zone pavillonnaire depuis la disparition de la jeune femme. Pour le moment, toutes les hypothèses restent possibles. Seuls indices : la porte de sa maison était restée grande ouverte, et ont été découverts à proximité du domicile des traces de véhicules, une boucle d'oreille et des chaussures appartenant à la jeune femme.

 

DMCloud:84081
Les alentours de Roquecourbe explorés par 120 militaires et gendarmes

 

La gendarmerie lance un appel à témoin

La gendarmerie de Roquecourbe recherche toute personne pouvant apporter des renseignements sur une jeune femme, âgée de 30 ans, mesurant 1,65 m et pesant 45 kg, brune aux cheveux longs.  Elle était vêtue d'un chemisier brun, d'une veste marron clair, d'une jupe brune droite tombant au-dessus du genou, de collants de couleur chair et d'une paire de ballerines en cuir et en daim de couleur marron avec un nœud. Elle était porteuse de deux sacs à main, un de couleur marron et un en patchwork.
Elle a quitté le lycée Anne Veaute à CASTRES mardi 18 juin 2013 à 13h00 et n'a plus été vue depuis.
Contacter la gendarmerie de Roquecourbe au 05 63 70 83 17

Sur le même sujet

Les + Lus