Aéronautique : il y a 86 ans, un avion de l'Aéropostale s'écrasait sur la Montagne Noire dans le Tarn

Publié le

Le 2 août 1936, cet avion de l'Aéropostale s'est écrasé sur la commune d'Albine. Un drame qui a coûté la vie aux trois hommes de l'équipage. Aujourd'hui, une marche débouche sur une croix commémorant l'accident sur les lieux du crash et maintient le souvenir des aviateurs.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ils s'appelaient Gaston Génin, Roger Savarit et Albert Aubert. Partis de Paris pour rejoindre l'Amérique du Sud avec leur cargaison de courrier.

Mais ces trois hommes de l'Aéropostale n'arriveront jamais à destination. Leur destin s'arrêtera sur les flancs de la Montagne Noire ce 2 août 1936 aux alentours des 5 heures du matin sur la commune d'Albine.

durée de la vidéo : 02min 05
Reportage Marche Mémorielle Albine ©France 3 Occitanie

À la mémoire des aviateurs

L'accident meurtrier a donc fauché la vie de ces trois aviateurs. Cet été 1936, le drame a émeut la région, et l'ensemble des villages entourant le lieu du crash se sont mobilisés pour porter secours et évacuer les corps des victimes. 

"Lorsque (Jean) Mermoz a appris que son ami Gaston Genin venait de se tuer, tout de suite il a sauté dans son avion, il était à Toulouse" explique Gilles Collaveri, archéologue aéronautique. "Il s'est posé dans la vallée à côté du site du crash. [...] Mermoz a pris sur son dos le corps de Gaston Genin, son ami et l'a redescendu lui-même."

De nos jours, l'un des multiples sentiers de la région retrace l'histoire de ce vol et de sa fin tragique et mène à une croix, dominant la vallée, à l'endroit exact où l'avion s'est écrasé.