• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aide à domicile : une profession à bout de souffle dans le Tarn !

© France 3
© France 3

Dans le Tarn, la situation des salariés de l’aide et de l’accompagnement à domicile est inquiétante. Selon la CGT de l’aide à domicile du Tarn, le secteur est même sinistré. Un secteur qui emploie 226 000 salariés dont 95% sont des femmes !
 

Par Corinne Carrière

Des revenus inférieurs au salaire minimum : les assistantes de vie sont sous oxygène dans le département du Tarn et elles appellent au secours.

Le salaire moyen, après 15 ans d’ancienneté est de 972 euros pour une salariée non qualifiée.  4 sur 10 ne sont pas qualifiés et ces personnels sont donc condamnés à percevoir un salaire en dessous du SMIC pendant au moins 6 ans. 6 longues années de précarité.

Ni primes, ni 13ème mois, les aides à domicile ont le sentiment d’être méprisées et le secteur a du mal à trouver des candidat(e)s. les conditions de travail étant très difficiles. Les assistantes de vie utilisent leur véhicule personnel pour travailler. Les indemnités kilométriques sont nettement inférieures au barème des impôts. Des IK qui n'ont pas été augmentées depuis 10 ans. Et les changements de planning sont fréquents.

Portrait d'une assistante de vie avec Corinne Carrière et Xavier Marchand de France 3 Tarn :
Aide à domicile : une profession à bout de souffle dans le Tarn !
On constate un réel mal être au travail : 42% des associations qui emploient les assistantes de vie ont déclaré des inaptitudes. Selon la caisse Nationale d’Assurance Maladie, c’est la seule profession ou les accidents du travail, les maladies professionnelles et les inaptitudes augmentent.

Dans le Tarn, les salariés et les associations interpellent les pouvoirs publics et demandent des moyens budgétaires et humains nécessaires à un accompagnement décent et une véritable reconnaissance du métier. Tous attendent beaucoup de la loi sur le financement de la dépendance annoncé par Emmanuel Macron et qui devrait être votée avant fin 2019. Il y a urgence, car dans les années à venir, le nombre de personnes dépendantes et ayant besoin d'une aide à domicile va doubler dans notre pays. 

 

Sur le même sujet

Le bar "Le Carnot" parti en fumée à Montpellier

Les + Lus