La cathédrale d'Albi sort de son sommeil après deux mois et demi de fermeture

En ce lundi de Pentecôte, dernier jour d'un week-end prolongé, la cathédrale d'Albi, dans le Tarn, a rouvert ses portes aux visiteurs, après plus de deux mois d'arrêt dû à la crise sanitaire. Une première étape dans la relance de la saison touristique mais sous haute protection.
La cathédrale d'Albi, classée au patrimoine mondial de l'Unesco avec le palais de la Berbie et le vieil Albi, est l'un des sites touristiques les plus visités en Occitanie.
La cathédrale d'Albi, classée au patrimoine mondial de l'Unesco avec le palais de la Berbie et le vieil Albi, est l'un des sites touristiques les plus visités en Occitanie. © FTV
Ainsi, le grand vaisseau de briques sort de son sommeil, imposé par la crise sanitaire du coronavirus. Après deux mois et demi sans touristes, les premiers visiteurs ont franchi le seuil de la cathédrale d'Albi, ce lundi 1er juin 2020. Dans la plus grande cathédrale de briques du monde, chef-d'oeuvre du gothique méridional, érigée comme une réplique aux Cathares, Sainte-Cécile peut à nouveau renouer avec son public, les fidèles en premier lieu, mais aussi les très nombreux touristes qui la visitent chaque année.

Bien sûr, les conditions ne sont pas tout à fait les mêmes : protocole sanitaire oblige, le gel hydroalcoolique a remplacé l'eau des bénitiers, le port du masque est obligatoire et les places limitées. Seules 120 personnes peuvent se retrouver en même temps, au sein de l'édifice.
© FTV
Mais même dans ces conditions, c'est un soulagement pour Paul de Cassagnac, le curé de la paroisse. "Nous l'attendions depuis très longtemps, et certaines personnes l'attendaient aussi depuis longtemps, parce que la culture, ça nous humanise. Je crois qu'on ne peut pas vivre sans la culture. Et aussi sans la spiritualité, car cette cathédrale est avant tout un lieu de culte", explique-t-il.

J'ai été très heureux d'y célébrer hier la première messe depuis le début du confinement

Et puis, il y a l'aspect financier, bien sûr. Plus de messes, de mariages, de baptêmes, donc plus de quêtes...
Economiquement, ça a été difficile. J'ai quand même une équipe de 9 gardiens à rémunérer chaque mois, donc oui, c'est un problème économique douloureux...
© FTV

Le manque à gagner des visites s'est également fait sentir. Les visites guidées reprennent d'ailleurs chaque mercredi, samedi et dimanche de juin.

Ce premier jour de visites libres à Sainte-Cécile est comme le premier signe de frémissement d'une saison touristique qui va enfin démarrer. Avant l'ouverture des restaurants, possible à partir de demain, mardi 2 juin.
 
Voir le reportage de Robin Doreau et Véronique Galy, de France 3 Occitanie :
La cathédrale d'Albi sort de son sommeil après deux mois et demi de fermeture
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement tourisme économie religion