Déconfinement : le DJ tarnais Jim-X appelle à manifester mercredi à Albi pour la réouverture des discothèques

Les discothèques sont traitées comme des pestiférées : c'est le cri de révolte poussé par le DJ Tarnais Jymmy Santovito, alias Jim-X. Pour protester contre la prolongation de la fermeture des boîtes de nuit et discothèques, il appelle à manifester ce mercredi 24 juin place du Vigan à Albi.
Le monde de la nuit exclu du déconfinement en France : le DJ tarnais Jim-X appelle à la mobilisation.
Le monde de la nuit exclu du déconfinement en France : le DJ tarnais Jim-X appelle à la mobilisation. © MaxPPP

Cette manifestation a déjà un nom : "les griffes de la nuit".

Elle se tiendra place du Vigan à Albi, ce mercredi 24 juin de 14 H à 18 H : les manifestants se rassembleront par groupes de 10, dans le respect des distances sanitaires, mais avec l'intention d'exprimer leur mécontentement avec fermeté.

A l'origine de cette initiative : le DJ Tarnais Jymmy Santovito - alias Jim-X - bien connu dans le secteur de la nuit en Occitanie.

Son slogan : "j'étais discothèque, je suis pestiféré".

Son objectif : protester contre le traitement "2 poids 2 mesures" dont est victime, selon lui, cette activité culturelle et économique.

En effet les dernières mesures de déconfinement autorisent les salles de cinéma à rouvrir dès ce lundi 21 juin à 50% de leur capacité d'accueil.

De plus, d'ores et déjà il est annoncé que les stades de football et de rugby pourront à nouveau accueillir du public - limité à 5 000 spectateurs dans un premier temps - à partir du 11 juillet prochain.

Les oubliés du déconfinement

Et pour les boîtes de nuit et discothèques ? - On évoque une possible réouverture à la rentrée de septembre. Pour Jim-X le compte n'y est pas.

Il lance un appel à "la mobilisation de tous les acteurs et spectateurs de la nuit, artistes musiciens et comédiens, intermittents du spectacle, société de sonorisation, performers, artificiers, comités des fêtes, boîtes d événementiel" pour dénoncer "toutes les injustices qui touchent notre secteur".

Pour Jim-X le monde de la nuit doit exprimer son "ras le bol" d'être exclu du déconfinement.
Pour Jim-X le monde de la nuit doit exprimer son "ras le bol" d'être exclu du déconfinement. © Jim-X

Le gouvernement autorise les manifestations de plus de 20 000 personnes dans ses villes, et m'interdit de faire une fête de village conviviale avec 300 personnes. Le gouvernement ne sanctionne pas les dérives dans les bars à ambiance qui ne respectent pas les règles de distanciation, et ne m'autorise pas à animer mes soirées en club. Il donne le droit à France 2 de faire la fête de la musique dans un espace couvert avec 2000 personnes en public, plus de 50 artistes et je ne compte pas le staff...

DJ Jymmy Santovito

Selon le DJ tarnais cela fait des années que le monde de la nuit est en crise, que de nombreux établissements ferment les uns après les autres, sans que les pouvoirs publics ne fassent rien face à cette situation.

Les deux mois de confinement ont encore fragilisé ce secteur d'activités et l'exclusion du déconfinement risque de lui porter le coup de grâce.

Il appelle donc à manifester ce "ras le bol" par un rassemblement pacifique et festif à la fois : "pas de défilé, pour ne pas perturber les albigeois mais une mobilisation statique pour exprimer avec force nos convictions".

Ce mercredi après-midi la Nuit sort ses griffes, en plein jour.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement polémique musique danse manifestation économie