Drogue. La main d'un homme de 33 ans tranchée dans le cadre d'un règlement de compte

Un homme s’est fait trancher la main lors d’une transaction de stupéfiants à Albi (Tarn) dans la nuit du 5 au 6 avril 2024. Quatre personnes ont été interpellées pour "tentative d’extorsion avec violence ayant entraîné mutilation et infirmité".

Un homme gisant dans une mare de sang, avec des nombreuses plaies et la main tranchée … C’est la scène d’horreur qu’ont découvert les pompiers près de la gare d’Albi dans la nuit du 5 au 6 avril 2024, appelés par la compagne de la victime présente au moment des faits. L’homme de 33 ans a été transféré au CHU de Toulouse et a bénéficié d’une greffe de la main.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’agression a eu lieu vers minuit lors d’une transaction de drogue près de la rue de Rayssac d’Albi, dans le quartier de la gare, connu pour accueillir des trafics de stupéfiants. L’arme qui a mutilé le jeune homme n’a pas été retrouvée à ce jour.

Notamment identifiées grâce aux caméras de surveillance de la ville, « quatre personnes ont été interpellées dans ce dossier, dont trois ont été présentées aux juges d’instruction ce lundi 8 avril », détaille la Procureure d’Albi.

Une information judiciaire a été ouverte pour tentative d’extorsion avec violence ayant entraîné mutilation et infirmité.

Stéphanie Bazart, Procureure d’Albi

Trois jours après les faits, le jeune homme se trouve toujours à l’hôpital et les médecins ne peuvent pas encore se prononcer sur la récupération de l’usage de l'extrémité de son membre. Sa compagne, considérée également comme une victime et extrêmement choquée par l'agression, a été prise en charge par la police.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité