Tarn : placé en garde à vue, un octogénaire affirme avoir simplement voulu raccompagner une ado de 13 ans à Labruguière

Selon nos informations, une tentative d'enlèvement similaire se serait produite quelques jours avant celle de Labruguière, à Carmaux cette fois. / © France 3 Occitanie
Selon nos informations, une tentative d'enlèvement similaire se serait produite quelques jours avant celle de Labruguière, à Carmaux cette fois. / © France 3 Occitanie

INFO FRANCE 3 - L'homme interpellé, après la tentative d'enlèvement d'une adolescente, le 2 septembre à Labruguière dans le Tarn va ressortir libre, ce mardi soir, de sa garde à vue. S'il a reconnu avoir abordé la jeune fille, l'infraction et la tentative d'enlèvement ne sont pas caractérisées.

Par F. Valéry et P. Lagorce

L’automobiliste qui était recherché suite à une tentative d’enlèvement le dimanche 2 septembre dernier à Labruguière a été interpellé à 7 heures, ce mardi matin à son domicile, selon les informations de France 3 Tarn.

Il s'agit d'un octogénaire, qui a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Labruguière. Une perquisition a été menée à son domicile : des photos pornographiques y ont été découvertes et les gendarmes ont saisi son ordinateur.

Le 4 septembre, les gendarmes avaient lancé un appel à témoins la plainte d'une adolescente de 13 ans à la sortie du domaine d'En Laure, une base de loisirs à Labruguière. Un automobiliste aurait tenté à plusieurs reprises de la faire entrer dans son véhicule, sans toutefois exercer de violences physiques à son égard selon les précisions apportées alors par le parquet de Castres.

L'appel à témoins lancé par les gendarmes parlait d'un homme de 50 à 60 ans mais c'est bien un octogénaire qui a été placé en garde à vue ce mardi. Il a été identifié notamment grace à la description de sa voiture.

A ce stade des investigations, les enquêteurs n'auraient pas, selon nos informations, établi de lien entre son comportement à Labruguière et une affaire similaire qui s'est déroulée la veille à Carmaux, toujours dans le Tarn.  

Selon une source judiciaire, l'infraction de tentative d'enlèvement de mineure n'est pas caractérisée. Après son audition et une expertise psychiatrique, rien ne montre en effet que l'octogénaire voulait enlever l'adolescente.

Il a reconnu qu'il était bien l'automobiliste en question mais a expliqué aux enquêteurs avoir seulement proposé à l'ado de la raccompagner chez elle car elle se trouvait seule dans un endroit isolé. La justice nous a précisé qu'il n'y avait aucun lien avec une quelconque affaire de pédophilie.

Cet homme de 82 ans ne sera pas mis en examen et va ressortir libre de sa garde à vue.
 

Sur le même sujet

Hérault : les policiers municipaux de plus en plus armés

Les + Lus