Castres : le maire refuse de nettoyer le fumier et les pneus entassés par les agriculteurs

Dans la nuit du 23 février, les agriculteurs avaient déversé un tas d'immondices. / © Sylvain Duchampt France 3
Dans la nuit du 23 février, les agriculteurs avaient déversé un tas d'immondices. / © Sylvain Duchampt France 3

Le 23 février, une manifestation d'agriculteurs avait abandonné un tas d'immondices devant la Sous-préfecture. Le maire de Castres refuse de faire évacuer ces pneus et ce fumier par les services de la ville.

Par Michel Pech

Des gravats, des troncs, des pneus, du fumier, un tas d'immondices est toujours entassé devant la porte de la sous-préfecture de Castres depuis le 23 février.
Selon le maire, Pascal Bugis, ce n'est pas à la ville à assumer les frais de nettoyage mais à l'Etat donc à la Préfecture.
Le maire reproche notamment à la Préfecture d'avoir demandé à une entreprise spécialisée de pousser la partie des immondices qui se trouvait sur le perron de la sous-préfecture vers la rue, le domaine public dont est responsable la municipalité.
Pascal Bugis s'en est plaint au Préfet qui n'a toujours pas répondu, selon lui.
Les gravats sont toujours dans la rue depuis maintenant une dizaine de jours au grand étonnement des habitants.

Sur le même sujet

Des détenus nîmois portent plainte contre l'Etat Français à cause de la surpopulation carcérale

Les + Lus