Dans le Tarn, une unité mobile banalisée pour lutter contre les excès de vitesse

La RD 612 est la route la plus meurtrière du département. Lundi 14 décembre une jeune conductrice de 24 ans est décédée d'un choc frontal avec un camion. Pour lutter contre toutes les incivilités qui peuvent coûter la vie, les gendarmes d'Albi ont mis en place une unité mobile banalisée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Comme la jeune conductrice de 24 ans décédée lundi 14 décembre, 30% des personnes tuées sur les routes du Tarn l'ont été sur la RD612. La gendarmerie d'Albi a mis en place une unité mobile banalisée pour traquer toutes sortes d'infractions ou délits : excès de vitesse, non port de la ceinture de sécurité, usage du téléphone au volant ou les conduites addictives. 

C'est en toute discrétion que l'unité mobile circule sur les routes du Tarn. Pour les excès de vitesse, c'est munis d'une tablette numérique dernier cri, que les gendarmes contrôlent l'allure des conducteurs qui les doublent ou qui les précèdent. Les gendarmes sont aux aguets pour limiter toute conduite à risques, et 30 à 40 conducteurs par jour sont pris sur le fait. 

Pour lutter contre les infractios routières, la gendarmerie d'Albi a mis en place une unité mobile banalisée pour traquer les mauvais conducteurs.