Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric reste en prison, sa deuxième demande de remise en liberté rejetée

Pour la deuxième fois, le juge des libertés et de la détention vient de rejeter la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar, ce jeudi 2 septembre 2021. Il est donc maintenu en détention provisoire à la prison de Seysses. Ses avocats devraient à nouveau faire appel de cette décision.
Cédric Jubillar, le 23 décembre 2020, lors des recherches organisées par la gendarmerie à Cagnac-les-Mines dans le Tarn pour retrouver le corps de son épouse, Delphine Jubillar.
Cédric Jubillar, le 23 décembre 2020, lors des recherches organisées par la gendarmerie à Cagnac-les-Mines dans le Tarn pour retrouver le corps de son épouse, Delphine Jubillar. © Fred Scheiber/Afp

Cédric Jubillar reste en prison. La deuxième demande de remise en liberté effectuée par ses trois avocats vient d’être rejetée par le juge des libertés et de la détention, ce jeudi 2 septembre. Ses avocats, Me Alexandre Martin, Emmanuelle Franck et Jean-Baptiste Alary, devraient à nouveau faire appel de cette décision.

Nouvelles auditions en vue

Selon nos informations, Cédric Jubillar resterait en détention provisoire afin de préserver les indices, tout en garantissant l’ordre public, il aurait en effet eu de nombreuses menaces de mort sur les réseaux sociaux. Un maintien en détention qui pourrait également être associé à une nouvelle vague d’audition de témoins qui devrait avoir lieu dans les prochains jours, des personnes qui ont dailleurs déjà été entendues. Enfin, Louis, le fils du couple devrait lui aussi être à nouveau questionné sur le déroulement de cette nuit du 15 au 16 décembre 2020, au cours de laquelle sa maman, Delphine Jubillar, a disparu.

Ce maintien en détention provisoire augure parallèlement de nouvelles explorations pour tenter de retrouver le corps de Delphine Jubillar. Ces recherches devraient avoir lieu très prochainement à Cagnac-les-Mines mais aussi dans le grand albigeois.

Cédric Jubillard est incarcéré à la prison de Seysses depuis le 18 juin dernier. Il est mis en examen pour meurtre aggravé mais nie toujours toute implication dans la disparition de sa femme. Delphine Jubillard, son épouse n’a plus donné signe de vie depuis le 15 décembre 2020. Le couple était en instance de divorce.

 Les avocats de Cédric Jubillar devraient à nouveau faire appel de cette décision de maintien en détention provisoire. Une nouvelle audience devrait avoir lieu d’ici quinze jours devant la Chambre de l’instruction à la Cour d’appel de Toulouse.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers disparition justice société police sécurité