• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'Etat indemnisera le département du Tarn pour les frais liés à l'abandon du projet de barrage à Sivens

Ségolène Royal a également évoqué l'autorisation de tirs de défense. / © AFP
Ségolène Royal a également évoqué l'autorisation de tirs de défense. / © AFP

Les élus tarnais ont reçu en fin de semaine dernière un courrier de Ségolène Royal qui leur rappelle que le projet initial n'est plus d'actualité et qui indique que l'Etat prendra en charge les frais liés à l'arrêt du projet. 

Par Fabrice Valery

Les élus du Conseil Général du Tarn ont reçu vendredi 27 février, à une semaine de leur débat sur l'avenir du projet de barrage de Sivens, une lettre de la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, dans laquelle elle s'engage à ce que l'Etat prenne à sa charge les frais liés à l'abandon du barrage de Sivens, 

Dans ce courrier dont France 3 Midi-Pyrénées a eu connaissance (confirmé par un communiqué du conseil général), la ministre rappelle que le projet initial de barrage "n'est plus d'actualité". Elle indique préconiser le maintien d'une création de ressource en eau en suivant les préconisations des experts et en amendant le projet initial. 

Alors que les conseillers généraux doivent débattre vendredi 6 mars des propositions des experts nommés par la ministre et trancher sur l'avenir du projet, la ministre veut donc rassurer les élus tarnais et leur président Thierry Carcenac, en indiquant que les finances du département n'auront pas à supporter les conséquences d'un arrêt du projet : elle s'engage à ce que l'Etat indemnise le département sur l'ensemble des dépenses déjà réalisées dans le cadre du projet initial. 

Cette garantie financière par l'Etat est une sorte d'oraison funèbre pour le projet initial, alors que les agriculteurs favorables au barrage ont entamé ce lundi un blocus du site qu'ils comptent mener jusqu'à vendredi. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le verdict du procès Tangorre à Nîmes en 1992

Les + Lus