Tarn : le mystérieux monolithe vendu aux enchères à Albi

Publié le
Écrit par Benoît Roux

Le monument en inox aux apparitions mystérieuses dans plusieurs lieux du Tarn va se poser dans une salle d'enchères à Albi. La sculpture de plus de 3 mètres de haut est visible jusqu'à ce samedi midi, 23 avril, dans le Sidobre, au lac du Merle.

2500€, c'est le prix de départ prévu pour l'acquisition du fameux monolithe tarnais. Cette œuvre d’art, symbole du confinement, sera mise aux enchères par l’hôtel des ventes du Tarn à Albi ce samedi 23 avril 2022 après-midi.

Les monolithes apparaissent en plein confinement

En plein confinement, c'est le moment choisi par le monolithe tarnais pour pousser à l'extérieur. Une sculpture tout en inox, aux milles reflets des paysages environnants est apparue sur la presqu'île d'Ambialet dans le Tarn mi-décembre 2020. Peu de temps après, la voici à Dourgne. Un an après, le 19 décembre 2021, on la retrouve au pied de la tour médiévale de Castelnau-de-Lévis à côté d'Albi dans le Tarn. 

Un phénomène entouré d'un halo de mystères dont le Tarn n'a pas le monopole. Une œuvre tout aussi mystérieuse avait été révélée sur les hauteurs de Pech-David à Toulouse. Un peu partout dans le monde, le même phénomène a eu lieu. 

Des œuvres d'art qui ont fait le buzz et le bonheur des réseaux sociaux qui s'en sont emparés. 

Vendu pour une bonne cause

Le monolithe tarnais sera bien vendu ce samedi 23 avril à Albi; la chose est sûre mais on ne sait toujours pas quel est son créateur.

Avant de rejoindre son futur acquéreur, la sculpture s'offre un dernier bol d'air frais dans le Sidobre, les pieds dans l'eau du lac du Merle.

Symbole de mystères, mais aussi de connaissance (référence au film "2001 l'odyssée de l'espace" de Stanley Kubrick et son monolithe noir). La plupart des bénéfices de cette vente aux enchères seront reversés à l'association la "Voix de l'Enfant", une fédération de 82 associations qui interviennent dans 80 pays pour protéger les enfants. A l'hôtel des ventes d'Albi, Maître Philippe Amigues sera chargé de la vente. "C'est une vente mystérieuse et particulière car nous avons pu proposer à la vente aux Tarnais et au monde entier ce fameux monolithe. J'avais été moi-même très intéressé par ces apparitions au moment des confinements. Nous avons été contactés de manière anonyme par courriel pour que nous puissions le vendre. C'est à la fois un objet et une œuvre, quelque chose de très esthétique."  

Il présentait tout les critères pour être vendu aux enchères. On va le vendre avec joie à Albi dans le Tarn, là où il est apparu.

Philippe Amigues, commissaire-priseur chargé de la vente du monolithe

Ces monolithes avaient pour but de questionner, d'interpeler aussi sur la culture en plein confinement. Quel que soit son prix de vente final, l'opération a plutôt bien fonctionné. D'une fausse pierre en acier, le ou les auteurs auront fait plus de deux coups. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité