• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un restaurateur de Carmaux et son employé en garde à vue après une rixe mortelle lors des fêtes de la Saint Privat

Aux fêtes de la Saint Privat de Carmaux, le drame est dans toutes les conversations / © France 3 Midi-Pyrénées
Aux fêtes de la Saint Privat de Carmaux, le drame est dans toutes les conversations / © France 3 Midi-Pyrénées

Un restaurateur de Carmaux et son employé ont été placés en  garde à vue à la suite d'une rixe devant leur établissement, au cours de laquelle un homme de 41 ans a été mortellement blessé d'un coup de couteau, dans la nuit de vendredi à samedi.

Par VA, avec AFP

Le patron d'une sandwicherie de Carmaux et son employé ont été placés en garde à vue samedi matin dans le cadre d'une rixe mortelle s'étant déroulée dans la nuit devant leur établissement. Ils devaient être présentés dimanche soir devant le parquet de Toulouse qui s'apprêtait à requérir une mise en examen pour "violence avec arme ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner" et une autre mise en examen pour "violence avec arme".
Selon le procureur de la République Michel Valet, à l'occasion des fêtes de la Saint-Privat, traditionnelles à Carmaux à la fin août, le patron de la sandwicherie, ouverte il y a seulement trois semaines, est "intervenu vers 0h30 pour mettre fin à des disputes violentes au sein d'un groupe devant son établissement, des violences s'en sont suivies et un homme de 41 ans a reçu un coup de couteau mortel".
A Carmaux, Le lieu du drame / © France 3 Midi-Pyrénées
A Carmaux, Le lieu du drame / © France 3 Midi-Pyrénées
Le maire de Carmaux, Alain Espié (PS) rapporte pour sa part des témoignages selon lesquels "la discussion a dégénéré". "Le restaurateur aurait pris un tabouret et un couteau de cuisine: résultat un homme poignardé, un autre blessé, âgé de 20 ans et le restaurateur blessé aussi", selon le maire, qui trouve "désolant d'arriver à la mort d'une personne pour une peccadille".
De sources concordantes, le blessé de  20 ans serait le fils de la victime du coup de couteau mortel. Selon La Dépêche du Midi, cet homme a été tué "en protégeant son fils". La victime aurait deux autres enfants de 6 et 11 ans.
Après une réunion de crise avec la préfecture, la mairie a décidé d'écourter d'une journée la fête de la Saint-Privat, qui s'arrêtera donc lundi soir. Les effectifs des forces de l'ordre ont été doublés jusqu'à la fin de la  fête, qui comprend des animations artistiques et foraines en plus des traditionnelles bodegas.

Le reportage de Rémy Chidaine et de Denis Tanchereau :
Les fêtes de la Saint Privat endeuillées


A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus