• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Vente de la branche verrerie de Saint-Gobain : inquiétudes à la Verrerie Ouvrière d’Albi

© MaxPPP
© MaxPPP

La CGT s’inquiète des conséquences sur le maintien de l’emploi à la VOA après l’annonce de Saint-Gobain de vendre sa branche Verrallia.

Par Fabrice Valery

"Une opération qui peut avoir des conséquences désastreuses pour l’emploi dans l’Albigeois", c’est ainsi que la CGT de la Verrerie Ouvrière d’Albi (VOA) qualifie le projet de vente de la branche verrerie de Saint-Gobain annoncée par le groupe français début décembre.

Le syndicat souhaite mobiliser les salariés mais au-delà les élus locaux et la population. Six autres sites français du groupe à Cognac (16), Saint-Romain Le Puy (42), Lagnieu (01), Châlon-sur-Saône (71), Oiry (51), Vauxrot (02) sont concernés.

Une partie des salariés a manifesté ce mercredi devant le site de la VOA :
Les salariés ont manifesté devant l'usine de la VOA / © Maxime Van Oudendycke / France 3
Les salariés ont manifesté devant l'usine de la VOA / © Maxime Van Oudendycke / France 3
La VOA est l’héritière d’une ancienne usine de Carmaux dont l’histoire est marquée par le grand conflit social de 1895. Le propriétaire de l’usine avait alors pris la décision de licencier tous les ouvriers de fermer l’usine. Les employés ont alors créé leur propre usine avec le soutien du député Jean-Jaurès qui avait lancé une souscription nationale. La verrerie ouvrière s’installe alors à Albi puis devient progressivement une société coopérative. En 1975, elle est le 4ème producteur français de bouteilles. En 1989, la SCOP se transforme en société anonyme puis devient filiale du groupe Saint-Gobain en 1998.

Selon l’agence Reuters, Saint-Gobain pourrait obtenir 3 milliards d’euros de la vente de sa filiale verrerie Verrallia.

VIDEO / le reportage de Van Oudendycke Maxime et Corinne Carrière
Vente de VOA à Saint-Gobain

 

Sur le même sujet

Aude : des vendanges inespérées après les inondations d'octobre 2018

Les + Lus