Tempête Gloria : l'Aude et les Pyrénées-Orientales repassent en vigilance jaune inondations

Ce vendredi matin, Météo France a repassé les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales en jaune pour les inondations. Les Pyrénées-Orientales sont aussi placés en jaune pour les avalanches. 
le fleuve est sorti de son lit, l'ancienne école de Trèbes a les pieds dans l'eau
le fleuve est sorti de son lit, l'ancienne école de Trèbes a les pieds dans l'eau © LLGALY/FTV

La décrue est bien en marche dans les deux départements touchés par les inondations, depuis ce vendredi matin, ils sont placés en vigilance jaune pour les inondations. 

Evacuations autour des digues maintenue

Le niveau de l'Agly demeurant en seuil de vigilance, la mesure d'évacuation de 300 m de part et d'autres des digues sur Claira, Pia, Torreilles, Le Barcarès, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Rivesaltes maintenue pour cette nuit de jeudi à vendredi.

 


Dans l'Aude, les pluies ont repris dans l'après-midi de jeudi, causant un nouveau pic de crue de la haute-vallée de l'Aude, au sud de Carcassonne. 

Sur l'ensemble de l'épisode, Météo France a relevé au maximum 323 mm de pluie dans l'Aude, et 426 mm dans les P-O, à Arles-sur-Tech (66). Ces cumuls représentent généralement 3 à 6 mois de précipitations.

Les fleuves de l'Aude et les Pyrénées-Orientales sont repassés en vigilance orange inondation ce jeudi soir
Les fleuves de l'Aude et les Pyrénées-Orientales sont repassés en vigilance orange inondation ce jeudi soir © Vigicrues


L'eau potable de retour à Limoux 


Les habitants de Limoux se sont préparés à la nouvelle crue, jeudi. Certains ont mis de la mousse autour de leur porte pour empêcher l’eau de rentrer.

Dans la nuit de mercredi à jeudi déjà, ils ont dû faire face à un épisode de crue, une de nos équipes était sur place.


À Limoux et à Quillan, la situation est devenue critique. À Quillan par exemple, le niveau de l'Aude était ce matin à 8h à 1,77 mètres, à midi, il avait atteint 2,20 mètres. À Limoux, l'Aude a atteint 4,10 mètres à 14h30. Le risque d’une deuxième inondation similaire à celle de mercredi, où l'eau est montée jusqu'à plus de 5 mètres, a été écarté. L'heure est maintenant à la décrue. 

"C'est la catastrophe. L'eau est montée à plus d'un mètre", se désole Jean-Claude Rivet, 76 ans, en montrant la trace laissée par l'eau sur le mur. Sa villa est à une trentaine de mètres de l'Aude, seulement protégée par un talus, régulièrement submergé.

 


Dans la matinée, il n’y avait plus d’eau potable à Limoux, les pompes ont été noyées. Des distributions d’eau ont été mises en place dans différents points de la ville. L’alimentation en eau potable a été rétablie en fin de journée.

Un numéro a été mis en place par la préfecture sur tout le département.

 

250 évacués dans la vallée de l'Aude

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la crue de l’Aude a touché Trèbes et Limoux, avant de se propager dans la vallée centrale de l’Aude, atteignant dans la matinée le village de Puichéric, à l'est de Carcassonne, où des évacuations ont eu lieu ce matin. L'accès au village, dont le centre-ville a été complètement immergé, a été bloqué.

 
Les trois routes départementales menant à Puichéric sont bloquées, la RD610, la RD72 et la RD111, l'accès au village est impossible - 23 janvier 2020
Les trois routes départementales menant à Puichéric sont bloquées, la RD610, la RD72 et la RD111, l'accès au village est impossible - 23 janvier 2020 © FTV - O.Boisson
Dans le centre du village de Puichéric, l'Aude est montée à 5,30 mètres, submergeant les habitations
Dans le centre du village de Puichéric, l'Aude est montée à 5,30 mètres, submergeant les habitations © Olivia Boisson / FTV

Près d'une vingtaine de pompiers étaient mobilisés sur le village de Puichéric. Le plan communal de sauvegarde a été déclenché.

La partie basse du village a été inondée suite aux pluies qui sont tombées hier dans la journée sur la Haute Vallée. Le Plan Communal de Sauvegarde a été déclenché par la mairie, donc les services techniques, les services de l’état sont sur le terrain et nous nous procédons aux reconnaissances, et on positionne des véhicules au cas où nous aurions besoin de secourir des personnes.
Capitaine Jérôme Darcos, chef de centre de secours de Puichéric




Quarante habitations ont été évacuées, 4 personnes ont été relogées, les autres sont logées chez de la famille ou chez des voisins. 

Martine Mignard, coiffeuse à Puicheric craint une nouvelle inondation pour sa boutique. En octobre 2018, la coiffeuse avait eu 30 centimètres d’eau à l’intérieur de son salon, avait dû "tout refaire" et "fermer boutique pendant 4 mois" pour cause de travaux.

J’avais eu plus d’un mètre 50 dans la maison, ça avait tout détruit, j’avais enfin pu me reconstruire et là j’espère que ça ne va pas recommencer.

  

Dans l'Aude, plus de 250 personnes ont été évacuées, contre 1500 dans les Pyrénées-Orientales depuis le début du phénomène.
 

Pic de crue à Coursan dans la nuit de jeudi à vendredi

À Coursan, au niveau de la basse plaine de l'Aude, en aval, le déversoir et les vignes jouent leur rôle pour l'instant. Ils empêchent l’eau d’arriver dans le village.
 

A Coursan, dans l'Aude les vignes empêchent l'eau d'accéder au village - 23 janvier 2020
A Coursan, dans l'Aude les vignes empêchent l'eau d'accéder au village - 23 janvier 2020 © FTV - S.Banus


La commune attend un pic de crue aux alentours de 6 heures du matin vendredi, selon le maire, qui reste vigilant. 

Dans les Pyrénées-Orientales, les décrues sont amorcées

 Dans les Pyrénées-Orientales, Météo France a placé le département en vigilance orange inondation et avalanche ce jeudi aux alentours de midi. En effet, pour les fleuves de la Tech, et la Têt, les décrues sont en cours depuis ce matin. 
L’Agly nécessite cependant une vigilance particulière, car le niveau est encore élevé du côté de Rivesaltes et de Claira suite aux précipitations de ce matin. 
 

Il y a eu un phénomène de surverse sur la commune de Claira, ce qui fait qu’hier le fleuve Agly est monté, il est passé par-dessus bord et arrive tout droit sur Claira. 
- Hélène Malé, la maire de la ville

 
Ce jeudi matin, dans le quartier Mas Bordas à Claira inondé par l'Agly - 23 janvier 2020
Ce jeudi matin, dans le quartier Mas Bordas à Claira inondé par l'Agly - 23 janvier 2020 © FTV - J.Lopez
 

 

Compte tenu de la lenteur de la décrue, des inondations importantes constatées et du nécessaire contrôle des digues, la préfecture prévient que la mesure d’évacuation sur les communes de Claira, Pia, Torreilles, Le Barcarès, Saint Hippolyte, Saint Laurent de la Salanque et Rivesaltes est toujours en cours
 
Les chutes de neige se sont poursuivies au cours de la nuit de mercredi à jeudi sur tous les massifs montagneux des Pyrénées Orientales. La hauteur de neige totale mesurée à la station du Canigou (à 2160 m d’altitude) est de 175 cm, soit un cumul d'1 mètre 50 de neige depuis le début du phénomène.
 

Jeudi soir, 780 foyers étaient toujours privés d’électricité, principalement dues à des chutes d’arbres. Au total dans les Pyrénées-Orientales, quelques 1500 personnes ont été évacuées entre lundi et jeudi 23 janvier. En tout, 400 sapeurs pompiers et 100 gendarmes ont été mobilisés sur le département.
 

Déplacement des pluies vers l'Hérault et les Cévennes 

Les pluies devraient atteindre par la suite l’Hérault, la Montagne Noire et les Cévennes. L'épisode a été bien plus désastreux de l'autre côté des Pyrénées, en Espagne, où le bilan est monté à 10 morts.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo intempéries pays catalan pompiers faits divers