Tempête Myriam : deux blessés par la chute d'arbres et trafic des trains interrompu entre Toulouse et Narbonne

La tempête Myriam a frappé les Pyrénées Atlantiques (ici à Pau) avant de toucher les Hautes-Pyrénées / © FTV
La tempête Myriam a frappé les Pyrénées Atlantiques (ici à Pau) avant de toucher les Hautes-Pyrénées / © FTV

Après avoir soufflé fort sur la côte basque et les Landes, la tempête Myriam progressait en fin d'après midi ce mardi vers l'est et les Hautes-Pyrénées. Deux personnes ont été blessées par la chute d'un arbre sur leur caravane et la circulation des trains est interrompue entre Toulouse et Narbonne.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

Du golfe de Gascogne au golfe du Lion : c'est la trajectoire de la tempête hivernale Myriam, qui traversait ce mardi 3 mars 4 départements d'Occitanie, d'ouest en est.
Sur les côtes basque et landaise, les rafales dépassant parfois les 140 km/h ont soulevé des vagues impressionnantes, justifiant l'alerte orange "vagues - submersion" déclenchée par Météo-France.
Le vent n'a qu'à peine faibli en progressant vers Pau, puis Tarbes, Saint-Gaudens, la Haute-Garonne et l'Ariège : des rafales à plus de 120 km/h ont été enregistrées en plaine, provoquant des chutes d'abres sur 10 routes des Hautes-Pyrénées.

Deux personnes ont été blessées par la chute d'un arbre sur leur caravane dans les Hautes-Pyrénées.

Le trafic des trains sur l'axe Toulouse-Narbonne est également interrompu. La tempête a entraîné une rupture d'une installation électrique sur la ligne. De fortes perturbations sont également en cours sur l'axe Toulouse Ax-les-Thermes après que des arbres soient tombés sur les voies vers Luzenac.
 


Plus de 13 000 foyers étaient privés d’électricité en fin d'après midi sur les communes suivantes:
Saint-Lézer, Férrère, Arbéost, Pujo, Vic-en-Bigorre, Saint-Pé, Ibos, Vidou, Lamarque-Pontacq, Villembits, Lalanne Trie, Lapeyre, Luquet, Gardères, Dours, Escondeaux, Bulan, Asque, Créchendets Lourdes, Peyrouse, Omex, Trie-sur-Baïse, Bégole, Bernadets Dessus, Argelès, Bagnères, Uzer, Banios, Marças et Arrodets.
Dans les agglomérations on a recensé un arbre abattu sur le parking du CROUS de Tarbes, alors qu'à Saint-Gaudens des cheminées menaçaient de s'effondrer.
Les sapeurs-pompiers du SDIS 31 sont intervenus sur tous ces événements, mais aucun n'a heureusement revêtu de gravité particulière. En prévision de ces perturbations, la préfecture des Hautes-Pyrénées à Tarbes a mis en place à la mi-journée le COD (Centre Opérationnel Départemental) pour suivre l'évolution de la situation en temps réel et coordonner les secours.

Le standard du CODIS des sapeurs-pompiers de ce département était saturé d'appels téléphoniques en milieu d'après-midi.
 
Ces vents violents ont également soufflé sur les pentes pyrénéennes, contraignant des stations de ski à fermer leurs domaines.
Les températures relativement douces sous cette tempête ont fait remonter la limite pluie-neige au-dessus de 1800 m d'altitude.
  
Sur l'ensemble de l'hexagone, c'est rien moins que le neuvième épisode tempétueux recensé par Météo-France depuis "Hervé", il y a un mois jour pour jour.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus