Cet article date de plus de 7 ans

Thau : quand la Fabrikulture motive les écrivains en herbe

"En culture Simone!" : c'est le slogan détourné de la Fabrikulture. A Sète et à Frontignan, une quinzaine d'amateurs se retrouvent deux fois par semaine pour des ateliers d'écriture. Depuis 2010, l'association La Fabrikulture aide tous les amateurs de lettres à se décomplexer et à progresser.  
Délier l'écriture et débrider l'imagination, tout un programme pour la Fabrikulture.
Délier l'écriture et débrider l'imagination, tout un programme pour la Fabrikulture. © F3LR

Ecrire ensemble. Le temps d'une séance. Ils sont une quinzaine à se retrouver tous les mardis  pendant deux heures à Sète. Autant le vendredi après-midi à Frontignan.  La Fabrikulture, un atelier très sérieux où l'on apprend à affronter ses propres réticences en matière d'écriture, pour pouvoir laisser libre cours à son imagination et à la finesse de sa plume. Le tout dans une ambiance à la fois studieuse et détendue.
Concentration avant tout pour les amateurs de l'atelier d'écriture
Concentration avant tout pour les amateurs de l'atelier d'écriture © F3LR

Cela fait 4 ans que les adeptes de la Fabrikulture se réunissent pour écrire. Certains ont même concrétisé leurs travaux en publiant, à compte d'auteur, leurs créations littéraires. Des créations réunies également dans le blog de l'association.
Plusieurs recueils ont pu être publiés grâce aux applications informatiques.
Plusieurs recueils ont pu être publiés grâce aux applications informatiques. © F3LR



Valérie Cohen et Juliette Mörch ont assisté à une séance d'écriture à Sète.
durée de la vidéo: 02 min 29
Séance d'écriture à l'atelier de Sète





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative culture livres archives