Tour de France : 185 femmes participent à une course entre Albi et Toulouse

Challenge relevé : les femmes sont arrivées aux alentours de 15h à Toulouse, place du Capitole. / © Tamara Kroll / Kacycling
Challenge relevé : les femmes sont arrivées aux alentours de 15h à Toulouse, place du Capitole. / © Tamara Kroll / Kacycling

En marge du tour de France, un peloton de femmes court et anticipe le parcours de ce mercredi 17 juillet . Elles étaient 185 à partir d'Albi et sont toutes arrivées à Toulouse, soutenues et accompagnées par quelques hommes. 

Par Karen Cassuto

Le Tour de France n'est pas ouvert aux femmes cyclistes, alors elles ont organisé leur propre course. Et pour cet évènement, les hommes, eux, étaient acceptés. 15 y ont participé... pour 185 femmes. Ces sportives âgées de 9 à 74 ans, ont roulé d'Albi à Toulouse, ce mardi 16 juillet, avec un jour d'anticipation donc, sur le Tour de France.

Objectif : atteindre 100 kilomètres, par 100 femmes au moins, sur les traces de la 11e étape du Tour de France. Atteint ! Toutes se sont données rendez-vous à 9h à Albi et sont arrivées à 15h, place du Capitole à Toulouse.
 

A l'origine de cette course, deux femmes : Tamara Kroll, fondatrice de l'association "femme et cycliste, Kacycling" et Marion Clignet, 6 fois championne du monde de cyclisme. 
 
De gauche à droite : Manuela Freund (ex professionnelle), Tamara Kroll (présidente Kacycling), et deux cyclistes allemandes venues spécialement pour l'événement. / © Tamara Kroll / Kacycling
De gauche à droite : Manuela Freund (ex professionnelle), Tamara Kroll (présidente Kacycling), et deux cyclistes allemandes venues spécialement pour l'événement. / © Tamara Kroll / Kacycling

L'année dernière, 7 femmes de l'association avaient pédalé sur une étape du Tour de France.
 
 

L'idée est que les femmes qui roulent à vélo soient moins éparpillées sur le territoire, l'objectif est de les rassembler. Le but est de mettre en valeur des femmes qui pratiquent le vélo, et de les soutenir. 


Pari réussi


Pour Laurent Defrancq, membre de "Femme et cycliste, Kacycling", de nombreuses femmes championnes se cachent dans la région, et il faudrait qu'elles se rencontrent.

Sans forcément posséder de titre, toutes les femmes qui circulent à vélo étaient les bienvenues sur cette étape du Tour de France made in Tarn-et-Garonne : Kacycling est basée à Castelsarrasin.
 

 On est fier qu'une petite association en province ait réussi à rassembler 200 personnes. 


"Femme et cycliste, Kacycling" a été créée il y a un an. Le projet d'une course féminine en marge du Tour de France est pensé depuis le mois de décembre avec ce nom : "100 femmes à vélo". Mission largement accomplie. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus