Cet article date de plus de 8 ans

Le Trambus de Nîmes cale devant le tribunal administratif

L'existence du TCSP nîmois (Transport en Commun en Site Propre) vient d'être stoppé par la justice qui a suivi les récommandations du rapporteur public. Reste à savoir si le trambus, inauguré fin septembre, peut encore rouler ou non.
Nîmes - le trambus TCSP en ville - archives
Nîmes - le trambus TCSP en ville - archives © F3 LR

Jeudi soir, Maître Maillot, représentant du président de l’agglomération de Nîmes Métropole et maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, le trambus Tango+ va continuer à rouler.

L'information est officielle, le tribunal administratif de Nîmes a annulé l'existence du trambus nîmois.
Il faudra attendre quelques jours pour connaître le détails des motivations de la justice, mais l'essentiel est dit.

C'est un coup dur pour le sénateur-maire UMP de Nîmes.
Le trambus, c'est son bébé. Un dossier délicat depuis des années, sensible politiquement et surtout coûteux financièrement pour la municipalité.

79 millions d'euros, c'est ce qu'à coûté le Trambus de Nîmes, baptisé Tango+, ou tramway du pauvre, comme le nomme ses détracteurs.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun politique justice