Trophées UNFP : Blaquart (Nîmes) et Karchaoui (Montpellier) sacrés

 Lundi aux Trophées UNFP, les César du foot, Bernard Blaquart, également en lice avec Nîmes pour la montée, a été élu meilleur entraîneur de L2. La jeune internationale Sakina
Karchaoui (Montpellier) est sacrée meilleure espoir.

Bernard Blaquart (entraîneur du Nîmes olympique) et Sakina Karchaoui (Montpellier) sacrés aux trophées de l'UNFP.
Bernard Blaquart (entraîneur du Nîmes olympique) et Sakina Karchaoui (Montpellier) sacrés aux trophées de l'UNFP. © WORLDPICTURES/MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Du côté de la Ligue 2, Lens, en course pour décrocher l'un des tickets pour la montée en L1 lors de l'ultime journée vendredi, s'est adjugé deux des trois prix : John Bostock a été sacré meilleur joueur, Nicolas Douchez meilleur gardien. Bernard Blaquart, également en lice avec Nîmes pour la montée, a été élu meilleur entraîneur de L2.


Chez les dames, l'Allemande Dzsenifer Marozsan, championne de France avec Lyon, remporte le titre de meilleure joueuse tandis que la jeune internationale Sakina Karchaoui (Montpellier) est sacrée meilleure espoir.

Cavani


A défaut du titre de champion de France, le Paris SG est sûr de conserver le prix du meilleur joueur de L1: Edinson Cavani a succédé à Zlatan Ibrahimovic, lundi aux  Trophées UNFP, les César du foot, où Monaco a raflé toutes les autres distinctions majeures. Cavani, élu par ses pairs au cours d'une soirée de gala au pavillon d'Armenonville à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) organisée par le syndicat des joueurs professionnels, a devancé le métronome monégasque Bernardo Silva, l'attaquant lyonnais Alexandre Lacazette et son coéquipier, le milieu de poche Marco Verratti.


Monaco truste les trophées

Monaco, en passe de mettre fin à l'hégémonie parisienne et qui place six joueurs dans l'équipe-type de la saison (contre trois seulement pour le PSG), a trusté toutes les autres distinctions majeures. La fusée Kylian Mbappé, remplaçant jusqu'à la trêve et qui a crevé l'écran aussi bien sur les terrains hexagonaux que sur les plus prestigieuses pelouses européennes en 2017, a remporté le titre de meilleur espoir de Ligue 1, à seulement 18 ans.

Leonardo Jardim, raillé pour son pragmatisme défensif la saison dernière - "En 2015 j'ai gagné la truelle d'or" a-t-il ironisé lundi - a été nommé meilleur entraîneur de L1, récompensant le style jeu attrayant de son équipe qui a inscrit la bagatelle de 102 buts en championnat cette saison. Il devance Unai Emery (PSG), Lucien Favre (Nice) et Jocelyn Gourvennec (Bordeaux).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nîmes olympique football sport montpellier hérault sc
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter