Vacances : cinq choses à savoir pour débuter le ski de fond en toute tranquillité

Publié le
Écrit par Emmanuelle Gayet
Domaine de ski nordique du plateau de Beille en Ariège
Domaine de ski nordique du plateau de Beille en Ariège © EG/FTV

Faire du ski à Noël sera possible, mais pas n'importe quel ski. Parmi les possibilités, le ski de fond est une belle façon de pratiquer la glisse. Dans les Pyrénées, plusieurs domaines sont ouverts. C'est le moment de vous lancer. Voici cinq informations nécessaires pour débuter seul ou en famille.

Monter sur des planches de ski de fond peut faire rêver ou à l'inverse effrayer. Selon sa pratique, l'activité peut être trés sportive ou au contraire prendre des allures de balades. Quelque soit le niveau, l'exercice ne peut être que bénéfique. Tous les groupes musculaires sont sollicités. De nombreux sportifs s'en servent d'entraînement cardiovasculaire. C'est également une excellente façon de prendre le grand air en hiver et de sortir de l'ambiance confinée des appartements.

Les amateurs de glisse ne pourront pas se lancer dans des descentes effreinées sur les pistes de ski alpin. La faute à la crise sanitaire qui nous prive jusqu'au 7 janvier au moins de remontées mécaniques. C'est donc le bon moment de découvrir de nouvelles sensations, une autre forme de ski, plus nature, plus feutrée. 

1- Choisir son style de glisse

Le ski de fond se pratique dans une station. Sur des pistes qui ont été préalablement préparées, damées et sécurisées. En effet, pour bien glisser, il est nécessaire que la neige soit compacte et lisse d'un côté avec des rails formés dans la neige. Skier dans la poudreuse même sur les reliefs relativement plats ne relève pas du ski de fond. 

Faire du ski nordique surppose au préalable que vous choisissiez votre style. Il en existe deux. Le ski dit classique avec des planches munies d'écailles sous la semelle. Vous monterez dans les rails qui guideront votre trajectoire et redescendrez au choix sur la partie lisse ou dans les rails. Tout dépend de votre technique.

L'autre possibilité, le skate. C'est la technique que l'on voit plus souvent dans les compétitions, notamment avec notre champion mondial Martin Fourcade originaire des Pyrénées-Orientales. Elle se pratique avec des skis à semelles lisses et trés glissants. Où la montée se fait en formant une sorte de "V" et d'un transfert de poids d'une jambe sur l'autre. Quant à la descente, elle est plus rapide qu'avec les skis "classiques".  Elle est aussi plus exigeante techniquement et plus sportive. Elle s'adresse à des personnes ayant un bon équibre et une bonne condition physique.

2- Se couvrir mais pas trop

Le ski de fond reste une activité "cardio". Vous allez devoir fournir de l'énergie pour monter. Et tous vos muscles vont être sollicités. Aussi, comme en course à pied ou en vélo, il faut une tenue adaptée. Elle doit permettre une grande liberté de mouvement, tout en étant suffisamment chaude et respirante. Car il ne faut pas oublier que vous êtes en montagne. Le thermomètre varie rapidement. L'empilement de vêtements légers est recommandé. Gants, bonnets, collants.... des gammes de produits spécifiques existent. Il suffit de se rendre dans un magasin d'équipements sportifs pour trouver.

Et comme l'effort peut durer quelques heures, prévoyez une petite gourde d'eau et une barre énergétique pour éviter la fringale.

3- Choisir son matériel

Ne soyez pas trop ambitieux dès la première sortie. Commencez par la technique classique à moins que vous ayez de bonnes bases de ski alpin. Le ski de fond est étroit, un bon équilibre une connaisance des appuis, une bonne coordination bras-jambes sont des atouts pour débuter. Si vous n'êtes pas sûr de vous, choisissez des skis à écailles.Vous pouvez louer du matériel dans les stations, ce service est soit proposé par les gestionnaires du domaine soit dans des magasins sur site.

Les connaisseurs choisiront le skate.

4- Prendre des cours d'initiation ou de perfectionnement avec un moniteur

Chausser les skis, c'est le défi des vacances de Noël. Alors pour que cela reste un plaisir, le mieux est de prendre quelques cours avec un moniteur de ski. Ce n'est pas une obligation, mais cela vous sécurisera et vous donnera les bonnes bases pour la suite. Car, oui, il n'y a pas qu'en ski alpin que l'on apprend à skier. C'est aussi valable pour le fond. Pour cela, contacter les domaines ou les offices du tourime. En Occitanie, il existe une dizaine de domaines nordiques, entre Hautes-Pyrénées, Ariège et Pyrénées-Orientales. Voir sur la carte où ils se situent.

5- Bien choisir son parcours

Comme en ski alpin, il existe plusieurs niveaux de difficulté. Cela va de la piste verte à la piste noire. Chaque itinéraire est évalué en fonction de plusieurs critères comme la distance et le dénivelé. On peut également se tester, quand il y en a, sur un parcours initiation. Il en existe sur plusieurs domaines. Avec des enfants, ne cherchez pas trop vite la difficulté, cela pourrait les décourager.

Commencez par du vert quitte à bifurquer sur une piste plus difficile si jamais vous avez envie de vous challenger.

L'idée est de prendre du plaisir et de ne pas se dégoûter. Attendez-vous à tomber. En général, les chutes sont moins dangereuses qu'en ski alpin. On va moins vite car les pentes sont moins abruptes et il y a moins de monde donc le risque de collision est nettement diminué.

Comme toute nouvelle activité, le plus dur est de se lancer. Une fois sur les skis, le plaisir de la glisse est grisant. Une sensation dont on a bien besoin pour s'évader de cette sale année de COVID.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.