Vaccination en Occitanie : "c’est maintenant qu’il faut réagir", disent les professionnels de santé

Les acteurs de la santé en Occitanie lancent un appel. Il faut se faire vacciner contre le Covid pour prendre soin des plus fragiles et préserver les professionnels toujours engagés en plein cœur de l’été.
Les acteurs de la santé en Occitanie lancent un appel à la population pour se faire vacciner
Les acteurs de la santé en Occitanie lancent un appel à la population pour se faire vacciner © Sylvain Duchampt - FTV

Tous les acteurs du système de santé en Occitanie lancent un appel à la population. Une incitation à se faire vacciner contre le Covid.

Parmi les signataires, l’Agence régionale de santé (ARS), les représentants des médecins, des pharmaciens, des infirmiers, des hôpitaux publics et privés ainsi que France Assos Santé. Cette fédération est la voix des usagers de la santé. Elle rappelle que les professionnels sont mobilisés depuis 18 mois contre l’épidémie et que la pression est à nouveau extrêmement forte.

"Nous sommes confrontés à un variant très contagieux, explique France Assos Santé dans un communiqué, et la vaccination est efficace".

La fédération rappelle que le vaccin protège contre les formes graves à plus de 90% après la seconde dose. Cet appel s’adresse aux jeunes mais aussi aux personnes prioritaires comme les personnes âgées et les personnels soignants.

"Il faut mettre toutes les chances de notre côté pour limiter la hausse des hospitalisations et la tension sur nos équipes soignantes" dit France Assos Santé qui rappelle que la presque totalité des personnes soignées en réanimation n’est pas vaccinée.

38 personnes touchées par le coronavirus sont décédées la semaine dernière en Occitanie. "Il faut réagir", souligne la fédération, "on peut encore éviter des décès, des hospitalisations et des Covid longs".
Face à la circulation active du virus, les autorités de santé ont déclenché le plan blanc mercredi dernier en Occitanie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19