• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Xavier Macaire sacré champion de France Elite de course au large en solitaire

Xavier Macaire champion de France Elite de course au large en solitaire, le 3 octobre 2015 / © Generali Solo
Xavier Macaire champion de France Elite de course au large en solitaire, le 3 octobre 2015 / © Generali Solo

Grâce à sa seconde place dans la Generali Solo (la dernière régate du championnat de France), le Grand-Mottois devient ce samedi après-midi l'un des rares marins méditerranéens à avoir décroché ce titre.

Par Claire Pain

Immense sourire de Xavier Macaire à bord de Skipper Hérault à son arrivée, ce samedi 3 octobre 2015, sur les pontons de Barcelone. En se classant 2e de la Generali Solo derrière l’excellent Alexis Loison,  Xav’ devient à 34 ans Champion de France Elite de Course au Large en Solitaire, un titre qui récompense le marin le plus régulier sur les trois principales courses du circuit Figaro-Bénéteau 2015 :
  • Solo Maître Coq
  • Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire
  • Generali Solo.

 

Xavier n’est pas seulement un navigateur talentueux. Il est aussi doté de qualités humaines qui se sont, depuis ses 5 années passées dans le circuit Figaro-Bénéteau, révélées à tous. Cette distinction vient donc récompenser, au-delà du sportif accompli, un homme qui a des valeurs.


Depuis 1991, le championnat de France a distingué des navigateurs émérites, devenus de grandes figures de la voile hexagonale, parmi lesquels Michel Desjoyeaux, Franck Cammas, François Gabart ou encore Armel Le Cléac’h. Mais c’est la première fois qu’il revient à un marin méditerranéen entraîné au Centre d’Entraînement Méditerranée - avant Xavier, les meilleurs scores ont été signés par Nicolas Bérenger 2e en 2008 et de Kito de Pavant, 3e en 2002 et 2005.

Macaire, premier méditerranéen champion de France de course en solitaire
Jérôme Gaussen



Déclaration de Xavier à son arrivée au ponton :


C’est génial. Ce titre, j’y croyais pas il y a ne serait-ce qu’un an ou deux. En fait, avant, je n’y accordais pas vraiment attention. Mais cette année, ça a pris beaucoup d’importance pour moi.

Quand j’étais gamin, je n’ai pas eu de titre de Champion de France. Je ne suis pas passé par l’Optimist ou le dériveur de haut niveau. J’ai fait du dériveur de manière erratique,  je n’avais pas vraiment les moyens,  ni le suivi, la famille ne pouvait pas m’emmener sur les courses. Je n’ai pas eu ce que beaucoup ont eu plus tôt dans leur jeunesse. Là, me dire qu’à 34 ans je suis Champion de France, c’est génial !

Cette année, j’ai vraiment réussi toutes les courses au large, j’ai été le plus régulier et j’ai aussi progressé sur les petits parcours. Depuis 5 ans et mon arrivée en Figaro, c’est un long chemin de parcouru. C’est un peu difficile de se rendre compte en fait… Les choses se font au fur et à mesure. C’est comme voir grandir son enfant, on le voit au jour le jour, mais on ne se rend pas compte qu’il grandi et qu’il était différent avant. Là, c’est pareil.

Maintenant, je sais que j’ai un bon fond de jeu. J’ai envie de continuer… il ne me reste plus qu’à gagner la Solitaire !
Et ensuite le Vendée Globe, je suis prêt !  ».
 








L’étincelle du Sud


Dans cette Generali Solo, Xavier était entouré par le groupe de coureurs avec lequel il s’entraîne et il échange toute l’année au large de La Grande Motte. Or, ce groupe composé de marins très différents dans leurs profils et leur parcours, a fait des étincelles pendant ces 20 jours de course entre Sète et Barcelone.

Pour son entrée dans le circuit Figaro, le spécialiste du match racing Mike Cohen/Tintorel, a réalisé de belles performances notamment sur les parcours en baie.Mike se classe notamment 3e du Grand Prix de Nice Métropole

Même constat pour Gwenaël Gbik/Made in Midi qui s’est parfois révélé très inspiré sur les régates techniques (on note une 2e place ici à Barcelone).

Le jeune bizuth Marc Mallaret /Montpellier Business School a aussi séduit par ses talents de régatier, hérités de son passé olympique.

Et l’on peut souligner la pugnacité et le sérieux du chef d’Entreprise Laurent Camprubi/Janie Philip, amateur éclairé et passionné.

Pour le Centre d’Entraînement Méditerranée, le bilan de cette Generali Solo est très positif, tant au plan sportif qu’humain.
La saison 2015 se termine et une page sportive se tourne pour les figaristes qui reprendront les entraînements courant novembre.


Xavier Macaire en bref


Né le 28 avril 1981 (34 ans)
Lieu de résidence : La Grande Motte
Surnom : « Le marcassin »
Études : CAP charpente marine, BEES voile
Profession : Navigateur / Six ans de construction navale.
Qualités : Consciencieux, endurant
Défauts : Gourmand et pas très studieux
Aphorisme : "Barbariser en finesse !"
Débuts en voile : 1981.
Supports successifs : Optimist, Equipe, 420, Sélection, Mumm 30, Farr 40, Mini 6.50, Figaro
Année d'entrée au CEM en tant que Skipper Hérault : 2012


La liste des champions de France depuis 1991 :

Yves Parlier :  1991
Dominic Vittet (notre intervenant météo pour le CEM ) : 1992
Jean Le Cam : 93, 94, 95
Michel Desjoyeaux :96, 98
Franck Cammas : 1997
Eric Drouglazet : 99, 2001
Gildas Morvan : 2000, 2008, 2009, 2013
Jérémie Beyou : 2002, 2005
Armel Le Cléach' : 2003
Yann Eliès : 2004, 2006
Nicolas Troussel : 2007
François Gabart : 2010
Fabien Delahaye : 2011
Morgan Lagravière : 2012
Charlie Dalin : 2014
Xavier Macaire : 2015

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus