18 000 pour la police, 100 000 pour les syndicats, chiffres en hausse pour la manifestation à Paris

© Georges Gobet/AFP Photos
© Georges Gobet/AFP Photos

Ce jeudi 26 mai, la préfecture de police de Paris a recensé 18 à 19 000 manifestants contre la loi travail dans les rues de Paris. Un chiffre en hausse comparé à la précédente (13 à 14 000). Le bilan syndical, tiré par FO, reste identique, évalué à 100 000 participants.

Par Christian Meyze

La manifestation contre la loi travail de ce jeudi 26 mai, la 7ème depuis mars, a de nouveau été émaillée d'incidents et de dégradations. La police annonce avoir interpellé 16 personnes.

Des affrontements ont éclaté en début d'après-midi entre policiers et manifestants cagoulés, ceux que les manifestants nomment "les black blocs". Un groupe d'une centaine de jeunes masqués s'est détaché du cortège des manifestants une petite heure après le début, pour aller casser vitrines, marcahndises et panneaux publicitaires. Les grenades lacrymogènes ont alors jailli et la police a encerclé ce secteur.

De nombreuses vitrines ont volé en éclats, des magasins ont été saccagés, une concession automobile, des commerces, une borme autolib.

En fin d'après-midi, alors que des affrontements se poursuivaient place de la Nation, les syndicats CGT et FO ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation jeudi prochain 2 juin, pour exiger le retrait de la loi Travail, qu'ils accusent de détruire les droits des salariés.

Sur le même sujet

Deux paysagistes proposent une tombe-jardin plus écologique et moins chère

Les + Lus