• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

So Ouest, un centre commercial “haut de gamme” à Levallois-Perret (92) et un pari risqué

Après Le Millénaire en 2011 et avant Beaugrenelle en 2013, Paris et sa proche banlieue accueillent un nouveau grand centre commercial haut de gamme, avec l'ouverture de SO Ouest à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), dans un contexte de crise peu favorable.

Par Christian Meyze

Installé à quelques rues du périphérique parisien, ce nouveau temple du shopping francilien, baigné de lumière grâce à de larges verrières et qui mise sur une esthétique "chic et urbaine", disposera d'une surface de vente de 53.000 mètres carrés.
So Ouest, un centre commercial haut de gamme


Il doit accueillir 102 boutiques, mêlant marques grand public (Zara, Mango...) et enseignes plus confidentielles (Original Marines, Marc O'Polo). Le plus grand Leclerc de l'ouest parisien (près de 15.000 m2 pour 8.000 m2 d'espaces de vente), le deuxième Marks&Spencer français, et le premier Legostore hexagonal devraient jouer le rôle de locomotive pour tenter d'attirer la clientèle.

                                                    Objectif: 10 millions de visiteurs annuels


Porté par la foncière Unibail-Rodamco, SO Ouest représente un investissement de 350 millions d'euros et compte attirer 10 millions de visiteurs chaque année. L'objectif est de réaliser un chiffre d'affaires compris annuel compris entre 350 et 400 millions d'euros.

Mais dans un contexte de consommation en berne et de concurrence de plus en plus acharnée du web, l'ouverture d'un nouveau centre commercial n'en demeure pas moins un pari risqué. Ses concurrents ouverts précédemment, comme Le Millénaire à Aubervilliers, Okabé au Kremlin-Bicêtre ou la Vache Noire à Arcueil, ont connu des démarrages difficiles.
Ainsi Le Millénaire n'attirait fin août que 6 millions de curieux dans ses allées, alors qu'il en espérait 12 à 14 millions. Pire, la Fnac annonçait même récemment son départ du centre, en raison d'une "fréquentation décevante". Quelques années plus tôt, Okabé avait connu le même scénario avec le départ moins d'un an après son ouverture de Sport 2000, l'une de ses enseignes phares.

Pour éviter les écueils rencontrés par ses prédécesseurs, le centre de Levallois a misé tout d'abord sur un renouvellement du design intérieur, librement inspiré des appartements haussmanniens et des grands magasins d'antan. Sols en marbre, banquettes de repos en cuir, éclairage LED et iPpad à disposition, SO Ouest mise sur les matériaux nobles et les nouvelles technologies.
En plus du Marks& Spencer et du Legostore, des enseignes comme le traiteur Dalloyau ou les vêtements Claudie Pierlot feront ainsi pour la première fois leur entrée dans l'univers des centres commerciaux.

Enfin SO Ouest compte sur sa proximité immédiate avec la capitale, à laquelle il est relié par des accès métro, transilien, RER, pour drainer une population large et inciter le consommateur parisien à franchir le périphérique.

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus