• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La Télévision interagit vers des objets connectés

© DR
© DR

Pour ce Web'12, un nouveau concept de télévision est présenté sur le stand de France Télévisions. Il préfigure peut-être des usages à venir en étant associée à des objets connectés. Explications...

Par Bernard Fontaine (FTVEN), avec OC

Utilisons l'électronique open-source ! Et en particulier les célèbres modules ARDUINO, très prisés de bon nombre de passionnés d’objets connectés mais aussi de Start-Up désireuses de commercialiser des produits connectés originaux. Ils réutilisent ainsi schémas et code open-source en les adaptant à leurs besoins.

Parmi ces start-up, le français « 23 de Enero » et ses objets connectés Readiymate, nés grâce au soutien de la plate-forme de crowdfunding de Manhattan, KICKSTARTER, et pas mal de reprises presse chez CNN Money, Wired, The Verge, MSNBC ...
Les Readiymates , qesako ? Ce sont par exemple des objets connectés bâtis autour de Paper Toys ou bien de petites sculptures mobiles toujours en papier truffées d’électronique ARDUINO connectées en WIFI à internet.

© DR
© DR


Avec ces objets a été crée un démonstrateur autour des programmes jeunesse de FRANCE3 « MON LUDO » permettant par exemple à un enfant d’assembler lui même sont objet connecté, de le placer dans sa chambre et d’être averti par son « paper toy » qui lui jouera les génériques et s’agitera lors du démarrage des ses programmes préférés à la seconde près de leur démarrage de ceux-ci à l’antenne de France 3. Objectif ? L’inviter à aller très vite dans le salon voir ses dessins animés favoris, puisque son jouet le lui a dit sous l’œil bienveillant des ses parents bien entendu.

Ces Paper Toys ont été dessinés par des artistes ou designers internationaux spécialisés dans cet art, comme ISDL, Tougui, Dolly Oblong, MrKone ou Guillain le Vilain . Leur programmation peut aller encore plus loin puisque ces objets peuvent devenir aussi des interfaces actives avec votre vie numérique sur Gmail ou vos réseaux sociaux Facebook, Twitter, Foursquare et même se connecter à vos flux RSS.
 

 

Sur le même sujet

Paris : un rassemblement de 500 personnes en soutien aux “décrocheurs” de portraits d'Emmanuel Macron

Les + Lus