Geoffroy Didier (UMP) : «Nous ne manifestons pas contre les homosexuels mais contre un projet de loi»

Publié le Mis à jour le
Écrit par Daïc Audouit

Le conseiller UMP d'Île-de-France Geoffroy Didier était ce samedi l'invité de Samedi Politique. Interviewé par Daïc Audouit, il s'est exprimé sur le mariage pour tous et la grande manifestation de dimanche contre le projet du gouvernement.

Geoffroy Didier ira donc manifester demain contre le mariage pour tous, conformément à l'appel lancé par son "mouvement" au sein de l'UMP, la droite forte.



Une manif politique ?



Se vêtira-t-il de son écharpe tricolore de conseiller régional ? En clair, va-t-il politiser la manifestation alors que ses organisateurs  se revendiquent  non-partisans ? "Je ne sais pas si je mettrais mon écharpe, mais j'irais saluer les troupes de la droite forte qui battront le pavé parisien demain", répond M.Didier qui s'empresse de préciser "qu'il manifestera ni contre les homosexuels, ni même contre les droits des homosexuels, mais contre le projet de loi qui efface les notions de père et de mère du code civil".



Mais,demain sur l'esplanade du Champ de Mars va s'instaurer un rapport de force politique. A partir de combien de manifestants, le gouvernement doit retirer son projet de loi ? "Donner un chiffre ce serait me piéger", répond-il. Dira-t-il demain que c'est le peuple de droite qui s'est exprimé dans la rue ? "Non car je connais des gens de gauche qui vont manifester demain (une minorité ndlr). C'est un sujet sensible qui dépasse les clivages partisans. Mais j'accuse Jean-Marc Ayrault  d'agiter des chiffons rouges sociétaux pour masquer son incompétence en matière économique et sociale. Je connais des personnes qui profiteront aussi pour manifester contre l'ensemble de la politique de François Hollande", ajoute Geoffroy Didier.



Intervention au Mali.



Auparavant, Geoffroy Didier a répondu sur l'intervention française au Mali.



"Il y a une urgence de mettre fin aux exactions et d'empêcher la progression de ces sauvages que sont les islamistes et les terroristes. Je souhaite que sur ses sujets là, on transcende les clivages partisans et que la France ne parle que d'une seule voix.", explique M. DIdier. "Si je soutiens, je dis aussi qu'il faut être vigilant parce qu'il y a 8 otages français dans cette région, et nous comprenons l'angoisse des familles", nuance-t-il.



Enfin, hors antenne, le conseiller régional UMP du Val d'Oise a confié qu'il ne savait pas encore s'il serait candidat en Ile de France pour les prochaines municipales.



>> Re(voir) en intégralité l'interview de Geoffroy Dider dans Samedi Politique : 







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité