Portrait croisé d'Edith Macke et de sa fille Anne-Lise, éleveuses

Anne-Lise et Edith Macke, de part et d'autre de Chansonnette qui concourt dans la race Rouge Flamande / © France TV - Emmanuel Pall
Anne-Lise et Edith Macke, de part et d'autre de Chansonnette qui concourt dans la race Rouge Flamande / © France TV - Emmanuel Pall

Mère et fille sont passionnées par la race Rouge Flamande. Au sein de l'exploitation familiale elles en possèdent 17 ainsi que 33 Prim'Holstein. Portrait croisé.

Par France 3

Présidente de la race Rouge Flamande, Edith Macke anime un groupe d'éleveurs qui souhaite promouvoir cette race de vache laitière qui compte 3.500 têtes dans le Nord Pas-de-Calais et la Picardie.

"Communiquer sur la Rouge Flamande"


"Cela a grandement évolué. Avant c'était une vraie expédition. Aujourd'hui, ma fille Anne-Lise aura à 25 ans voyagé davantage que mes parents durant toute leur vie", explique Edith.

"Aujourd'hui, médiatiquement parlant, on se doit d'y être. Cela nous permet de parler de la race. C'est de la communication. Sans le salon, on y perdrait beaucoup. Nous avons des têtes dans la Mayenne ou à Clermont-Ferrand grâce au SIA", précise Edith...

"C'est aussi l'occasion d'échanger avec les autres éleveurs, de se retrouver, de faire en sorte de mutualiser nos moyens", renchérit Anne-Lise scolarisée en BTS productions animales à Genech et qui compte, à 20 ans, une dizaine de salon à son actif.

Le SIA : "une religion"


"Je me souviens, petite, on prenait la voiture une demi-heure après l'école à 16H30 le vendredi pour revenir parfois seulement le lundi en huit, le matin, à l'école, exténués. C'était terrible (...) A la maison, c'est vrai que le Salon a toujours été une religion", sourit Anne-Lise en regardant sa mère.



 

Sur le même sujet

Essonne – Élus locaux se mobilisent pour un réaménagement de la N20

Les + Lus