• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Redoine Faïd, soupçonné d'être à l'origine d'un projet de braquage qui a côuté la vie à une policière municipale à Villiers-sur-Marne, s'est évadé

Le braqueur s'est échappé de la prison de Sequedin dans le Nord. / © DR
Le braqueur s'est échappé de la prison de Sequedin dans le Nord. / © DR

Le braqueur Redoine Faïd s'est évadé samedi 13 avril de manière spectaculaire, à l'aide d'explosifs après avoir pris en otage quatre surveillants de la prison de Sequedin. Il y était détenu après une tentative d'attaque à main armée qui avait coûté la vie à une policière municipale en mai 2010.

Par Emmanuelle Hunzinger

Vers 8 heures 30, lors d'un parloir, ce "détenu particulièrement dangereux" selon le procureur à Lille,Frédéric Fèvre a pris quatre surveillants de la maison d'arrêt en otage, avant de quitter l'établissement une demi-heure plus tard.
Tous les otages ont été libérés sur l'itinéraire de fuite de Redoine Faïd, et sont sains et saufs, a déclaré le procureur de la République. Extrêmement choqués, ils ont été placés en observation médicale; une cellule de
crise a été mise en place dans l'établissement pénitentiaire.
Armé et muni d'explosifs, Redoine Saïd est activement recherché par l'ensemble des services de police et de gendarmerie.

Selon une source syndicale, sa femme lui aurait fourni lors d'un parloir samedi matin les explosifs destinés à l'évasion, cachés dans des petits mouchoirs. Il y aurait eu cinq explosions, détruisant cinq portes de l'établissement. Redoine Faïd aurait ensuite pris la fuite à bord d'un premier véhicule, qu'il a abandonné et aurait incendié sur l'A25 à hauteur de Ronchin, puis est monté dans un second véhicule.

Rédoine Faïd, qui se présente comme un braqueur repenti, est soupçonné par la police d'être le maître d'oeuvre d'un projet d'attaque à main armée qui avait coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet, 26 ans, en mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). ll avait été incarcéré à la maison d'arrêt de Sequedin, située à quelques kilomètres à l'ouest de Lille dans le Nord, qui abrite environ 800 détenus pour 638 places.

 / © DR
/ © DR


Il avait publié fin 2010 un livre où il raconte son itinéraire de délinquant des cités s'y affirmant spécialiste - mais ayant tourné la page - des attaques de fourgons blindés.



Sur le même sujet

En Seine-et-Marne, entrepreneurs et agriculteurs développent un bioplastique sans pétrole

Les + Lus