• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Pour sa 18e édition, le cortège de Ganesh a rassemblé un très large public à Paris

Comme chaque année, la fête de Ganesh reste l'un des événements exotiques le plus original de Paris.

Par Isabelle Audin

En tête de la procession, des joueurs de flûte, de nageshvaram et de tambour, des danseurs et des danseuses portant sur leurs épaules le grand arceau de plumes de paon (kavadi) et sur leurs têtes des pots de terre cuite dans lesquels brûleront du camphre.

Les cérémonies religieuses ont débuté au temple à 9h et le cortège a débuté du Temple de la rue Pujol dans le 18e arrondissement de Paris à 11h.

Tout au long du parcours, des noix de coco sont brisées : la coquille symbolisant l'illusion du monde, la chair le Karma individuel, et l'eau l'ego humain. En brisant la noix de coco, on offre son coeur à GANESHA.

L'eau de centaines de noix de coco ont été répandue sur la chaussée au passage du char de GANESH. Tiré par deux grandes cordes en fibre végétale de vingt mètres chacune, le char haut d'environ cinq mètres, abrite la statue de GANESH, le dieu à tête d'éléphant.

Entièrement recouvert d'étoffes rouges et blanches et décorées de nombreuses guirlandes, de fleurs fraîches, de régimes entiers de bananes, de noix de coco et de feuilles d'aréquiers, le char est le clou du spectacle. 

Le char était suivi par des chanteurs et des musiciens. Tout au long du parcours, des offrandes bénies, des friandises et des boissons fraîches ont été distribuées.

 / ©
/ ©


 

DMCloud:100679
fête de Ganesh

 

Sur le même sujet

Le toit de l’arche de la Défense se transforme en ferme pour Pâques

Les + Lus