• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Rama Yade : “Si on n'a pas besoin de moi, je n'embêterais personne”

© F3 IDF
© F3 IDF

Rama Yade vient d'être désignée présidente de la fédération UDI d'Ile-de-France. Elle publie un livre sur son expérience dans le gouvernement sous le quinquennat Sarkozy. Mais elle cherche toujours un ancrage électoral. Est-ce que ce sera à Paris ? Entretien vite fait, bien fait.

Par Propos recueillis par Daïc Audouit

Jeudi après-midi, séance au conseil régional Ile-de-France. On parle ratio élève/m2 dans les salles de classe. Le train-train d'un élu local. Rien à voir avec l'adrénaline des sommets internationaux que Rama Yade raconte dans son ouvrage "Carnets de pouvoir".

Même, si dans la famille centriste on ne s'ennuie jamais, elle a hâte de trouver un ancrage électoral. Mais à quelle élection ? Aux municipales à Paris, l'UDI a finalement désigné un chef de file après beaucoup de tergiversations. Christian Saint-Etienne sera d'ailleurs l'invité de Samedi Politique à midi sur notre antenne.

Aux européennes en Ile de France ? La tête de la liste centriste, la seule place éligible, semble préemptée par Marielle de Sarnez. Un parachutage ? On se souvient qu'en 2010, Rama Yade avait refusé de conduire la liste UMP dans le Val d'Oise, pour rester dans les Hauts-de-Seine. Pas évident. "Il faut viser juste et bien", nous explique-t-elle dans le jardin de l'Hôtel de la région Ile de France.

Est-ce-que vous serez candidate aux municipales à Paris ?

Rama Yade
: " Les choses ne sont pas encore tranchées. Des propositions ont été faites ici où là. Rien de ce qui a été écrit est vrai. Nous sommes dans une phases de préparation des élections, pas seulement municipales, mais aussi européennes, sénatoriales, cantonales et régionales qui auront toutes lieu entre 2014 et 2015.

Moi, je m'applique le cumul des mandats et je ne veux pas me disperser ni concourir à plusieurs élections. Cela n'aurait pas de sens. Il faut viser juste et bien et cela dépend beaucoup de mon parti, mais aussi de nos partenaires, l'UMP, mais plus vraisemblablement encore le Modem. Et de ces discussions, on verra là où je pourrais être le plus utile.

Est ce que Christian Saint-Etienne est un bon candidat pour Paris ? Irez-vous l'aider ?

Rama Yade
: "Si je suis invité à participer à des réunions ou aller sur des marchés, je le ferais avec plaisir. Je suis très attachée aux militants de l'UDI qui se démènent depuis plusieurs semaines pour aider Christian Saint-Etienne dans sa campagne. Je lui souhaite bonne chance.

Il a besoin de votre notoriété ?

Non,il en a une. C'est un économiste reconnu. Il n'a pas besoin de moi. Et si on n'a pas besoin de moi je n'embeterais personne. Si on a besoin de moi, ben je serai là. (sourire)

Sur le même sujet

Paris : les soignants de la maternité de l'hôpital Lariboisière appellent “à l'aide”

Les + Lus