• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Reims-PSG : un match à ne pas perdre, Reims n'a peur de personne

© Franck Fife/AFP Photos
© Franck Fife/AFP Photos

Le  PSG est sur ses gardes, ce samedi 23 novembre. La rencontre à Reims, avec un club qui enchaîne les victoires face aux grands clubs de la L1 et fait une magnifique première partie de saison cette année, peut être dangereuse. Le club parisien est méfiant avant ce match.

Par Christian Meyze

Reims aime "les gros". Depuis le début de saison, les joueurs de Hubert Fournier ont gagné en L1 contre Lille (2-1), Lyon (1-0) et Marseille (3-2) et ont fait match nul contre Monaco (1-1), qu'ils se sont ensuite offert en 16e de finale de Coupe de la Ligue (1-0).

Autant dire que rencontrer Reims cette saison, surtout pour une grosse machine comme le PSG, a de quoi faire planer un doute. Un doute augmenté encore par le souvenir de la dernière rencontre des deux clubs, il y a huit mois, la saison dernière, où Reims fût la dernière équipe à avoir battu le PSG!

Une légère inquiétude donc, qui pointe dans les propos de l'entraîneur parisien: « Ils doivent être surmotivés de jouer contre les gros, on s'attend à un match difficile. On ne l'a pas préparé de la meilleure des façons car on a récupéré des joueurs pratiquement tous les jours (après les matches internationaux)", a expliqué Laurent Blanc, qui a aussi fait part de son inquiétude quant à la pelouse du stade Delaune, annoncée catastrophique. 

Un propos sur l'état de la pelouse qui fait sourire l'entraîneur de Reims « C'est de la com'! Qu'ils ne viennent pas au match ! On garde les trois points et ils reviendront à Reims quand il fera beau!» rétorque , sarcastique, Hubert Fournier.

Alors, bien sûr, le PSG sera là, mais sur ses gardes! Laurent Blanc a rappelé à tous, le danger représenté par cette équipe de Reims qui réussit un très solide début de saison, avec seulement deux défaites et une jolie 6e place.

L'effectif parisien pourrait donc un peu tourner, compte tenu des retours tardifs de sélection. Cavani n'a ainsi rejoint ses coéquipiers que vendredi et pourrait être ménagé, même s'il est dans le groupe, au profit de Lucas ou Lavezzi.
Thiago Silva et Maxwell, titulaires avec le Brésil contre le Chili (2-1), pourraient aussi souffler et laisser leurs places à Marquinhos et Digne.

Quant à Ibrahimovic, qui n'ira donc pas au Brésil cet été après l'élimination de la Suède par le Portugal en barrage, il devrait en revanche tenir sa place. D'une certaine façon, d'ailleurs, c'est avec le PSG qu'il peut se consoler désormais. Chacun sait qu'il en a largement les moyens. N'en doutons pas : le PSG devrait ainsi récupérer un joueur qui a tout à gagner: « Ibrahimovic est déçu, la déception est grande, mais il a fait preuve d'un bon comportement et d'un bon état d'esprit depuis son retour avec nous et il va le prouver samedi à Reims»,  assure Laurent Blanc.

Rendez-vous à Reims, à 17h!


Sur le même sujet

Migrants : Anne hidalgo propose à l’Etat deux sites d’hébergement à Paris

Les + Lus