Cet article date de plus de 7 ans

France-Angleterre : à quelques heures du crunch, le XV de France est prêt

C’est une affiche de rêve pour tous les amateurs du ballon ovale : la France reçoit son ennemi juré l’Angleterre ce samedi à 18h au Stade de France. Un match capital du Tournoi des Six Nations.
C’est le crunch de l’année, placée pour une fois en ouverture : la France face à l’Angleterre. Il faut remonter onze ans en arrière pour trouver trace d'un "Crunch" inaugural.
C’est le crunch de l’année, placée pour une fois en ouverture : la France face à l’Angleterre. Il faut remonter onze ans en arrière pour trouver trace d'un "Crunch" inaugural. © THOMAS SAMSON / AFP
C’est le crunch de l’année, placé pour une fois en ouverture : la France face à l’Angleterre. Il faut remonter onze ans en arrière pour trouver trace d'un "Crunch" inaugural.
En 2003, à Twickenham, le XV de France s'était incliné (25-17) face à des Anglais en pleine ascension, en route vers le Grand Chelem et leur titre de champion du monde.
Le précédent, en 1998 au Stade de France, avait été remporté par les Bleus (24-17).
Ce premier match de rugby dans l'enceinte dyonisienne les avait mis sur orbite vers leur sixième Grand Chelem. Celui de ce samedi s'annonce donc capital.


Des jeunes talents lancés

Le XV de France a fait de ce rendez-vous face à ses "meilleurs ennemis" un match
charnière pour mettre fin à sa spirale négative de 2013 (8 défaites, un nul pour deux victoires). S'il a conservé une ossature assez classique, le manager Philippe Saint-André a confié les clés du jeu à une charnière jeune  et qu'il espère décomplexée avec Jules Plisson (22 ans, aucune sélection) et Jean-Marc Doussain (22 ans, 5 sélections).

Le XV de la Rose aligne également quelques jeunes talents, avec les ailiers Jack
Nowell (20 ans, aucune sélection) et Jonny May (23 ans, 1 sélection) et le centre
Luther Burrell (26 ans, aucune sélection), pour se lancer vers la Coupe du monde
2015 qui se jouera sur son sol.
En quête de titre après avoir terminé deuxième des deux dernières éditions, les
Anglais savent qu'un succès samedi à Paris pourrait leur ouvrir un boulevard avant
un déplacement en Ecosse, deux réceptions (Irlande, pays de Galles) et un ultime
déplacement en Italie.



Les autres matchs
Le pays de Galles, double tenant du titre, entamera contre l'Italie samedi (14h30) sa quête d'un troisième titre consécutif qui serait historique.

L'Irlande recevra l'Ecosse dimanche (15h00).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport tournoi des six nations