Au Salon de l'Agriculture, François Hollande annonce un "pacte de responsabilité" pour l'agriculture

Temps fort de sa visite finalement relativement paisible, une table ronde (carrée) à laquelle a assisté François Hollande sur les formations agricoles et l'avenir des jeunes dans le secteur. Il y a lancé l'idée d'un autre pacte de responsabilité, entièrement dédié au secteur.

© JP
Voilà une bien belle tablée : de jeunes agriculteurs, des techniciens, des passionnés au brillant parcours en études supérieures agricoles, et surtout, plus de jeunes femmes que de garçons. C'est le paysage idyllique ou idéal de l'agriculture de demain et la direction qu'a voulu tracer le ministère de l'agriculture, appuyé par le Président.

90% des jeunes qui se lancent dans des études liées à l'agriculture, en public ou en privé sous contrat, trouvent rapidement un travail à l'issue de leur cursus. D'où ce mot d'introduction d'un Président souriant : "Si votre fille ou votre fils vous annonce qu'il veut faire une formation agricole, ayez confiance !"

 

© JP

Muriel a 18 ans, elle vit à la Réunion, a grandi dans une famille d'agriculteurs. Aujourd'hui, elle se spécialise dans la canne à sucre avec pour vocation de moderniser cette culture en travaillant au sein d'une chambre d'agriculture.
Eric est aujourd'hui en formation dans une filière viticulture / oenologie. Il était en échec en filière générale. Tout roule aujourd'hui, maintenant qu'il a trouvé sa voie. 
Il y a encore Mathilde, qui a monté une société de paysagiste et qui suit en parallèle une formation en apprentissage. Elle souligne quand même le fait qu'elle est la seule fille dans sa classe et que l'intégration, pour elle qui est issue d'un bac général, n'est pas facile.
Typhaine a intégré un lycée agricole, elle a découverte ensuite qu'en suivant une "prépa", elle pouvait intégrer des hautes études vétérinaires. Elle a atteint son rêve.


Pas de voie unique

Tour à tour, les jeunes invités déclinent leur expérience et tracent une image positive. S'ils ont été triés sur le volet par les hauts fonctionnaires qui ont préparé la rencontre, ils n'en donnent pas moins une très belle idée de ce que peuvent devenir des jeunes qui suivent les mêmes voies. On découvre ou redécouvre que l'installation en tant qu'agriculteur n'est pas la seule possibilité, et que l'on peut rebondir de filière générale en spécialisée et vice versa, sans complexes.


Le décor est planté, reste à François Hollande de conclure : oui, on réussit en France en agriculture, oui, il y a eu une crise, mais on en sort. Les pratiques changent, et les chercheurs permettent d'avancer dans les biotechnologies, l'environnement, ou les énergies. "Alors pourquoi ne pas lancer un pacte de responsabilité entièrement dédié aux agriculteurs et à l'ensemble de la filière ?" Il serait passé, détaille le Président, avec toutes les branches de tous les secteurs. Sur quoi cela porterait ? La simplification des démarches administratives, des aides à l'installation, une baisse des cotisations, des charges, le tout dans la durée, et avec un objectif de créations d'emploi.


Et voici quelques images encore de cette rencontre...

 

© JP
Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll
Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll
Assistance studieuse
Assistance studieuse
Présentation du pacte de responsabilité pour l'agriculture
Présentation du pacte de responsabilité pour l'agriculture © JP
"Ayez confiance !"
"Ayez confiance !" © JP
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salon de l'agriculture