Cet article date de plus de 7 ans

Comédie-Française : le Théâtre Ephémère à Genève et pas en Libye

La salle en bois, construite pour héberger les représentations lors des travaux de rénovation de salle Richelieu, devait être vendue à la Libye. Finalement, ce théâtre démontable devrait prendra la route de la Suisse. 
C'est finalement à Genève que le Théâtre Ephémère de la Comedie-Française devrait trouver un point de chute. Depuis 2011, la "boite" en bois trône entre les colonnes des Jardins du Palais Royal. Construit pour abriter les représentations alors que la Salle Richelieu était en rénovation, le théâtre n'est plus utilisé depuis plusieurs mois. La vente de la structure s'avère beaucoup plus compliquée que prévu.

En décembre 2013, la Comédie-Française annonçait que la Libye s'était portée acquéreur. Une vente qui devait ouvrir "la voie à des rapprochements et de futures collaborations entre la maison de Molière et le monde culturel et artistique libyen" précisait même le communiqué. Deux mois plus tard, la transaction semble avoir capoté et c'est Genève qui achèterait finalement cette salle en bois pouvant accueillir plus de 700 spectateurs. 

En janvier dernier, La Tribune de Genève se faisait déjà l'écho de ce possible rachat. Le Grand Théâtre, institution culturelle genevoise, sera en travaux de 2015 à 2017: une structure provisoire comme le Théâtre Ephémère permettrait la continuité des représentations. Le journal suisse évoque également cette vente ce jeudi 27 février 2014 dans son édition en ligne et évoque un coût total de 6 millions de francs suisses (une somme qui prend en compte l'achat mais aussi les frais de démontage, transport et remontage du théâtre mobile). 

Les détails de cette vente devraient être exposés mardi 4 mars 2014 lors d'une conférence de presse à la Comédie-Française. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme théâtre culture