• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Ajax-PSG : Paris s'est fait peur (1-1)

© EMMANUEL DUNAND / AFP
© EMMANUEL DUNAND / AFP

Ce mercredi, le Paris Saint-Germain entamait sa saison européenne 2014-2015 face à l'Ajax Amsterdam. Un match que vous avez pu suivre en direct sur notre site et au cours duquel Paris, après avoir mené, n'a pas réussi à tuer le match et s'est fait rejoindre sur un magnifique coup franc signé Schöne.

Par Olivier Couvreur

C'est une contre performance qui doit sonner comme une alerte. Pour la quatrième fois en quatre matches à l'extérieur, Paris revient avec le nul.
Paris, qui n'a pourtant pas tardé à marqué grâce à Cavani (1-0, 14e), après un tir de Zlatan Ibrahimovic repoussé par le portier néerlandais, a laissé filé la deuxième mi-temps, largement dominée par l'Ajax qui a réussi, finalement et grâce à un magnifique coup franc signé Schöne, à égaliser (1-1, 74e). L'attaquant, avant d'être remplacé par Milik à 10 minutes de la fin de la rencontre, aurait même pu signer un doublé sur un nouveau coup franc si Salvatore Sirigu n'avait pas repoussé le cuir sur son poteau. Ouf.
Et les Parisiens peuvent nourrir des regrets. Au retour des vestiaires, Lucas par deux fois, a bien failli tuer la rencontre. Van der Wiel en bout de course, puis Marquinhos de la tête aussi. Zlatan également a eu droit à un tir du droit trop croisé quand une initiative de Pastore a été stoppée net par une faute de Cavani... Bref, vous l'aurez compris, Paris n'a pas su tuer la rencontre car à ce moment là, Paris était encore devant. Puis les Parisiens ont commencer à montrer quelques signes inhabituel de faiblesse physique. Sont apparues les premières erreurs de relance... La suite on la connaît : l'égalisation de Schöne et une pression jusqu'au coup de sifflet final alors que la tendance s'était sérieusement inversées, les Néerlandais faisant alors le siège du côté parisien.

"Le premier match est toujours décisif... C'est lui qui donne le rythme de la compétition..." disait le coach du PSG, Laurent Blanc, avant la rencontre. Espérons que le 30 septembre, face au Barça, le PSG trouvera les ressources pour hausser son niveau de jeu. Car ne l'oublions pas, après avoir atteint les quarts de finale lors des deux dernières éditions de cette Ligue des Champions, le PSG vise, au minimum, pour cet exercice 2014-2015, le dernier carré. Et rêve même de soulever la coupe aux grandes oreilles. Mais pour rêver, il faut d'abord franchir la phase de poule. Une phase qui s'annonce plus compliquée que prévue...

>> Revivez les moments forts du match Ajax Amsterdam - Paris Saint-Germain : 

 

Sur le même sujet

Les mesures pour l'avenir du périphérique :

Les + Lus